Faits divers – Justice

Les élèves du collège d'Ugine confinés pendant deux heures suite à des soupçons de coups de feu

Par Nicolas Peronnet, France Bleu Pays de Savoie vendredi 23 septembre 2016 à 19:16

Un important dispositig de gendarmerie a été déployé aux alentours du collège (illustration)
Un important dispositig de gendarmerie a été déployé aux alentours du collège (illustration) © Maxppp - Maxppp

Vive émotion au collège d’Ugine. Une bagarre entre deux bandes de jeunes à proximité de l'établissement a provoqué le confinement des élèves pendant deux heures ce vendredi après midi. En cause plusieurs témoignages évoquant une arme.

Un vent de panique a soufflé en début d'après midi à Ugine. Tout est parti d'un appel téléphonique à la gendarmerie, à 13h20, évoquant des coups de feu à proximité du collège Ernest Perrier de la Bathie. Un important dispositif de gendarmerie a immédiatement été déployé, et les 370 élèves confinés pendant deux heures à l'intérieur de l'établissement. Aucune victime n'est à déplorer et aucune interpellation n'a eu lieu pour l'instant, mais l'incident a créé une vive émotion dans la commune.

Des coups de feu sur le skate park ?

Selon les premiers éléments de l'enquête, deux bandes de jeunes ont décidé d'en découdre sur le skate park situé juste à coté du collège, mais l'origine de la rixe reste floue. Certains témoignages d'élèves évoquent une arme. "Un ou deux coups de feu auraient été entendus" selon le procureur de la République d'Albertville, qui précise qu'aucune douille n'a toutefois été recueillie sur place. Une enquête pour "violences en réunion" et "violences avec usage d'une arme" a été ouverte.

Les élèves confinés pendant deux heures 

Vu le contexte actuel et l'attention portée aux établissements scolaires depuis la rentrée, le plan anti-intrusion a immédiatement été déclenché au sein de l'établissement, qui accueille 370 élèves, "choqués pour certains mais surtout très émus" selon le principal Lionel Berger : "Il y avait un doute sur ce qu'il se passait à l'extérieur, les élèves ont donc été mis en sécurité dans les classes, et pris en charge par les enseignants. Ils ont bien joué le jeu, dans le calme. C'est le fruit des exercices de sécurité que l'on organise régulièrement, avec habituellement des scénarios de catastrophe industrielle. On se prépare également depuis la rentrée à des scénarios de mise en protection des élèves en cas d'intrusion, donc on peut parler de test grandeur nature".

ECOUTEZ le principal du collège Lionel Berger

L'alerte a été levée à 15h30. Tous les élèves ont pu ressortir de l'établissement, attendus par de nombreux parents inquiets. Place désormais à l'enquête, confiée à la brigade de recherche d'Albertville. Cinq collégiens et deux adultes ont pour l'heure été auditionnés.