Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Les éleveurs de brebis diffusent une photo de loup prise en Béarn

mercredi 11 juillet 2018 à 16:03 Par Najat Essadouki et Damien Gozioso, France Bleu Béarn

La Fédération transpyrénéenne des éleveurs de montagne affirme détenir une preuve de la présence de loup en Béarn. Un cliché pris le 29 juin dernier montrerait un loup dans une zone où plus d'une centaine d'attaques de brebis a eu lieu ces derniers mois.

Les éleveurs de brebis sont certains que l'animal sur la photo est un loup.
Les éleveurs de brebis sont certains que l'animal sur la photo est un loup. - © FTEM

Port de Castet, Castet, France

Voilà de quoi alimenter les conversations entre éleveurs en vallée d'Ossau. La Fédération transpyrénéenne des éleveurs de montagne (FTEM) a diffusé ce mercredi une photo datée du 29 juin, aux alentours de 5 heures du matin, sur laquelle ont voit clairement un animal ressemblant trait pour trait à un loup. "Cette photo a été prise par un appareil automatique placé à un carrefour entre le Port de Castet, le Port de Béon et Jaout, détaille Olivier Maurin, éleveur à Asasp-Arros et co-président de la FTEM, sur un lieu de passage où on pensait pouvoir prendre l'animal qui cause de gros dégâts depuis un certain temps".

C'est d'ailleurs autour de cette zone qu'une battue a été organisée par une centaine d'éleveurs en colère très récemment. Il n'y a donc plus aucun doute pour Olivier Maurin, c'est bien d'un loup qu'il s'agit : "Nous on voit un loup sur la photo, la piste des chiens errants était pour nous écartée depuis un bon moment vu l'ampleur et le type des attaques".

Les éleveurs attendent les résultats d'analyses ADN

"Désormais on a une preuve, cette photo, elle sera confirmée dans quinze jours par les premiers résultats des analyses ADN sur les prélèvements qu'on a fait" poursuit Olivier Maurin, également vice-président de la toute récent fédération nationale de défense du pastoralisme. Reste à déterminer grâce à ces analyses s'il s'agit bel et bien d'un loup ou d'un hybride. Et maintenant, les éleveurs attendent une réaction des autorités, qui elles affirment ne pas avoir de preuve pour l'heure de la présence du loup en Vallée d'Ossau. La sous-préfète d'Oloron Nathalie Gay-Sabourdy, tout en précisant que "la présence du loup n'était pas écartée" explique "travailler en toute transparence" avec l'Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS). "Nous on remet complètement en doute et en cause la sincérité de l'ONCFS" assène de son côté Olivier Maurin. Ces analyses ADN qu'attendent désormais les éleveurs devraient dire s'il s'agit bel et bien d'un loup ou d'un hybride.