Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Les élus sont le réceptacle de la réaction des habitants qui en veulent à la société tout entière"

-
Par , France Bleu Occitanie

Le procès de l'assassin présumé de Pascal Filoé, le chef de la police municipale de Rodez, a débuté ce lundi devant les Assises de l'Aveyron. Une audience qui repose la question de la sécurité des élus. France Bleu reçoit Jacques Oberti, le président de l'association des maires de Haute-Garonne.

Les obsèques de Pascal Filoé à Rodez le 4 octobre 2018.
Les obsèques de Pascal Filoé à Rodez le 4 octobre 2018. © Maxppp - PQR

Le procès de l'assassin présumé de Pascal Filoé, le chef de la police municipale de Rodez, a débuté hier devant les Assises de l'Aveyron. Une audience qui repose la question de la sécurité des élus, en Haute-Garonne et ailleurs. Même si Pascal Filoé n'était pas directement élu, il représentait le maire de Rodez et le pouvoir de la municipalité. Jacques Oberti, maire d'Ayguevives, président du Sicoval et président l'association des maires de Haute-Garonne est l'invité de France Bleu Occitanie.

Est-ce-que les maires comme vous en Haute-Garonne sont encore trop souvent insultés et agressés ?

Malheureusement oui, un certain nombre d'atteintes morales la plupart du temps, quelques fois des menaces, des attaques physiques aux élus, dès lors que nous rencontrons des individus peu respectueux des institutions locales.

Est-ce que les conditions de la crise sanitaire ont détérioré la situation ?

Oui, car les habitants sont en tension par les conditions de vie liées aux contraintes sanitaires, certains ont perdu leur travail, il y a des tensions liées aux conditions d'accueil dans les écoles avec les masques et certains les élus sont le réceptacle de la réaction des habitants qui en veulent à la société tout entière.

Les agressions partent trop souvent d'histoires banales ?

Exactement. Par exemple, quand le maire tente de trouver les auteurs d'un dépôt sauvage, rapidement la tension s'installe et nous avons une escalade. Pour certaines personnes la violence et le seul moyen de dialogue. Quelques fois des conditions banales amènent à de situations graves. C'est très dommageable pour l'exercice des mandats locaux

L'apparition de la notion d'outrage sur les maires défendue par Eric Dupont-Moretti, il faut aller plus loin ? 

C'est déjà une première étape. Il faut couper court aux petits signes. Il faut que ce soit une autorité intelligente. L'outrage est une étape importante. 

Sur la crise sanitaire, le gouvernement va très certainement durcir les règles cette semaine, quel serait le pire scénario selon vous ?

Tout le monde s'inquiète de cette variante très contagieuse. Le pire scénario serait un retour au confinement avec une fermeture des écoles. Il faut absolument accélérer la vaccination, respecter les gestes barrière, il faut un sursaut de citoyenneté pour un avenir meilleure.

Ce lundi, vous avez rencontré le préfet de Haute-Garonne, des décisions ont-elles été prises ?

Tous les élus locaux ont annoncé qu'ils se mobiliseraient au maximum pour accélérer la campagne de vaccination. Il y aura rapidement une vaccination de masse sur tout le territoire de Haute-Garonne. Nous travaillons à vacciner les personnes les plus âgées. Tout le travail qui reste vise à être prêt à monter en puissance dès que les vaccins seront là.

L'interview de Jacques Oberti, maire d'Ayguevives et président l'association des maires de Haute-Garonne.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess