Faits divers – Justice

Les ex-salariés de Langeais Ambulances encore menacés ?

Par Martin Cotta, France Bleu Touraine lundi 14 septembre 2015 à 6:00

L'affaire était jugée ce jeudi au palais de justice de Tours
L'affaire était jugée ce jeudi au palais de justice de Tours © Radio France - Valentine Schira

Alors que l'ancien patron de Langeais Ambulances passe devant le tribunal correctionnel de Tours ce lundi pour "escroquerie en récidive", les emplois des salariés de la nouvelle entreprise pourraient être de nouveau menacés. Les repreneurs envisageraient de la revendre.

L'ex patron de Langeais Ambulances se retrouve ce lundi devant le tribunal correctionnel de Tours, pour "escroquerie en récidive". L'année dernière, ce gestionnaire a abandonné la société en laissant des dettes impayées, des salaires non-versés aux 18 salariés, avant d'être arrêté en fuite dans le Tarn-et-Garonne.

La société Langeais Ambulances a été reprise en juillet 2014 par un couple de Château-la-Vallière et s'appelle désormais Ambu-Rent. Seuls huit salariés avaient été gardés par les nouveaux patrons. Ces derniers envisageraient de revendre l'entreprise. Ce serait un coup dur pour les salariés déjà ballotés dans tous les sens l'année dernière. Le maire de Langeais, Pierre-Alain Roiron est inquiet.

"C'était plus ou moins prévu" explique le maire de Langeais

Les rumeurs persistent

Les propriétaires d'Ambu-Rent pour l'instant ne confirment pas le rachat de l'entreprise mais d'après certains salariés cela ne fait aucun doute. Selon le maire de Langeais, les propriétaires voudraient revendre. Pourtant la société d'ambulance est en bonne santé financière. Les dettes, les impayés, les salaires non-versés, ne sont plus qu'une histoire ancienne.

Prudence quand même dans cette histoire car une revente n'est pas forcément synonyme de licenciements. Avant tout cela, il y a quand même un procès... celui de l'ancien patron. Et c'est pour l'instant le sujet du moment pour les ambulanciers.