Société

Les feux d'artifice interdits dans le Gard sont pourtant en vente dans les magasins

Par Nina Valette, France Bleu Gard Lozère vendredi 30 décembre 2016 à 19:00

Les rayons regorgent d'artifices de divertissement
Les rayons regorgent d'artifices de divertissement © Radio France

Pour des raisons de sécurité, le préfet du Gard a interdit l'achat et la vente d'artifices de divertissement. Une interdiction entre le 29 et le 31 décembre inclus, très mal vécue par les boutiques spécialisées, et pas toujours respectée.

Afin d'éviter les débordements la nuit de la Saint-Sylvestre, le préfet du Gard a pris des mesures pour l'ensemble du département. Du jeudi 29 décembre 2016 au dimanche 1er janvier 2017 inclus, les artifices de divertissement, plus communément appelés feux d'artifice sont interdits.

Dans cet arrêté de la préfecture, toutes les catégories d'artifices sont visées : F1 à F4 (ex-C1 à C4), K1 à K4, articles pyrotechniques des catégories T2 et P2 ainsi que tout dispositif de lancement de ces produits. Se rajoutent à cette interdiction : l'achat et la vente de carburants et de bouteilles de gaz.

Logiquement, il est donc impossible de trouver, dans le département du Gard, des feux d'artifice pour le soir du réveillon. Pourtant, que ce soit dans les boutiques spécialisées, les grandes surfaces ou les magasins de "décoration", partout, les rayons regorgent d'artifices de divertissement.

Pétards ou feux d'artifice, il y a le choix  - Radio France
Pétards ou feux d'artifice, il y a le choix © Radio France

Pour les commerçants spécialisés, cette période est vitale. Il est donc impossible de retirer ces produits des rayons.

"La fin d'année, c'est quand même 30 % de notre chiffre d'affaires annuel. Une journée comme le 31 décembre, c'est énorme. C'est la moitié du chiffre d'affaires du mois en une seule journée."

Pour Étienne*, le gérant d'une boutique de fête dans le Gard, cette décision est incompréhensible. Surtout que les départements voisins, comme le Vaucluse, échappent à cette interdiction. "Ce n'est pas bien difficile de changer de département pour acheter la marchandise. J'ai fait le tour des commerces, grandes surfaces... les rayons sont pleins ! Je ne vais pas être le seul à respecter les règles, au risque de faire couler mon entreprise."

En effet, dans de nombreuses enseignes du département, les rayons d'artifices sont bien garnis. Et les explications de la direction sont diverses. D'après certains grand magasins, il n'y a aucune interdiction. D'autres, rejettent la responsabilité sur les acheteurs.

Un comble pour Étienne* : "Ces entreprises n'ont jamais déclaré la présence d'artifices dans leurs magasins. Dans ces enseignes, forcément, aucun fonctionnaire de police n'a fait le déplacement pour nous signifier l'arrêté en personne. Et puis, l'artifice ça ne peut pas être vendu n'importe comment. Il faut vraiment faire de la vente-conseil. Ces grandes enseignes laissent n'importe qui acheter, sans aucun conseil."

Le département du Gard n'est pas le seul a être visé par cette interdiction. L'Hérault, la Gironde ou encore le Calvados interdisent les pétards et les feux d'artifice en ce week-end du Nouvel An.

Arreté de la préfecture  - Radio France
Arreté de la préfecture © Radio France
Arreté de la préfecture  - Radio France
Arreté de la préfecture © Radio France
K1 cette catégorie de feu d'artifice est interdite  - Radio France
K1 cette catégorie de feu d'artifice est interdite © Radio France

Le reportage de la rédaction

* Le nom du gérant à été modifié.