Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Les fidèles se mobilisent pour retrouver les objets dérobés dans l'église de Rosières-en-Santerre

-
Par , France Bleu Picardie

Une quarantaine de paroissiens de l'église Saint-Omer de Rosières-en-Santerre (Somme) se sont rassemblés ce lundi matin pour rechercher la lunule et la relique de Saint-Omer volées il y a une dizaine de jours. Leurs recherches n'ont rien donné.

L'église de Rosières-en-Santerre victime d'un vol entre le 14 et 22 juillet
L'église de Rosières-en-Santerre victime d'un vol entre le 14 et 22 juillet © Radio France - Bénédicte Robin

Rosières-en-Santerre, France

Malgré leur volonté et leur mobilisation, les fidèles de l'église de Rosières-en-Santerre (Somme) n'ont pas retrouvé la relique de Saint-Omer (un morceaux d'os dans un cercle en verre) et la lunule (sorte de cercle en verre qui contient une hostie consacrée) qui ont été volées il y a une dizaine de jours dans l'église de la commune.

La quarantaine de paroissiens, accompagnés de leur curé, se sont retrouvés au cimetière ce lundi matin, là où les gendarmes ont eux retrouvés deux autres objets dérobés : un ciboire (sorte de vase en forme de coupe où sont conservées les hosties consacrées) et une navette pour l'encens.

Des paroissiens ont mené des recherches dans le cimetière de Rosières-en-Santerre où les gendarmes ont retrouvés deux des quatre objets volés dans l'église - Radio France
Des paroissiens ont mené des recherches dans le cimetière de Rosières-en-Santerre où les gendarmes ont retrouvés deux des quatre objets volés dans l'église © Radio France - Bénédicte Robin

Des objets sacrés profanés

Ces objets sont sacrés dans le culte catholique et leur disparition interroge autant qu'elle attriste Laurie Roehrig, une des membres de l'équipe pastorale qui a découvert le vol le 22 juillet dernier. L'église n'avait pas été ouverte depuis le 14 juillet.

"Lorsque je suis allée ouvrir l'église et me suis approchée du tabernacle, je me suis rendue compte qu'il était entrouvert. J'ai alors vu qu'il manquait la lunule et le ciboire. J'ai ensuite constaté la disparition de la navette et de la relique Saint-Omer" poursuit la paroissienne encore choquée. 

"Ma première réaction a été de me dire qu'on avait volé le Christ" explique Laurie Roehrig. En effet, il s'agit d'objet qui ont une très forte signification spirituelle pour les croyants qui se voient dérober le Saint-Sacrement. Cela dit, aucune dégradation n'a été constatée dans l'édifice.

Une messe de réparation

Une messe de réparation a dû être célébrée puisqu'il y a eu profanation. En principe, cette messe est assurée par l'évêque du diocèse mais comme il ne pouvait pas se libérer la semaine dernière et que d'autres cérémonies devaient avoir lieu dont un mariage, l'abbé Nicolas Jouy s'est chargé de cette messe en tant que représentant diocésain mercredi 24 juillet.

L'évêque, Monseigneur Olivier Leborgne, viendra tout de même à l'église de Rosières-en-Santerre dimanche 4 août pour célébrer la messe de 11h et ainsi témoigner son soutien aux paroissiens et celui de tout le diocèse.

Choix de la station

France Bleu