Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Les futurs sixièmes de Rue participent à l'école ouverte

mardi 29 août 2017 à 19:28 France Bleu Picardie

La cité scolaire du Marquenterre, à Rue, dans la Somme, organise à nouveau l'école ouverte cette semaine. Une cinquantaine d'élèves inscrits en sixième font leur rentrée avant les autres pour se familiariser avec l'établissement et une partie des professeurs.

Valérie Marcet, professeur de français et de latin, avec son premier groupe d'élèves de sixième
Valérie Marcet, professeur de français et de latin, avec son premier groupe d'élèves de sixième © Radio France - Maïwenn Bordron

Les cours n'ont pas encore repris, pourtant une foule d'enfants accompagnés de leurs parents se presse déjà devant la cité scolaire du Marquenterre. Les grands frères pour certains, les petites sœurs pour d'autres, sont également présents pour cette rentrée anticipée. 54 des 84 élèves de sixième se sont inscrits à l'école ouverte. C'est la huitième édition de ce dispositif qui rencontre un certain succès puisque 65% des élèves de sixième du collège du Marquenterre ont fait le choix reprendre les cours une semaine plus tôt.

Entrée principale de la cité scolaire du Marquenterre. C'est par là que les élèves de sixième feront leur rentrée le 4 septembre. - Radio France
Entrée principale de la cité scolaire du Marquenterre. C'est par là que les élèves de sixième feront leur rentrée le 4 septembre. © Radio France - Maïwenn Bordron

La centaine de parents et d'enfants se dirige vers le réfectoire du collège, où les attendent des croissants, des pains au chocolat, cafés et jus d'orange. L'équipe pédagogique a mis les petits plats dans les grands pour que l'accueil soit le plus chaleureux possible. Cela contribue à rassurer les parents, comme Magali qui est venue accompagner son fils Jérémy, 11 ans. "C'est plus cool, il a le temps d'une intégration cool, la semaine prochaine, ça aurait été peut-être un peu plus stressant pour lui, comme pour nous", confie la maman qui habite Vron. La cité scolaire s'étale sur huit hectares, un établissement très vaste où l'on peut facilement se perdre quand on y fait sa première rentrée. D'autant plus, qu'il accueille 650 élèves à l'année.

Les parents et les enfant sont accueillis par Vincent Oblin, qui a à la fois la casquette de principal et de proviseur à la cité scolaire du Marquenterre, ainsi que de Catherine Pautre, principale adjointe du collège. "Je vais commencer par me présenter, je suis Vincent Oblin et je suis le principal du collège du Marquenterre. On est là tous présents ce matin pour vous accueillir et vous souhaiter la bienvenue. Vous avez la chance à la fois d'être présents ce matin et de reprendre le chemin de l'école une semaine avant vos autres camarades et une double chance puisque ça se fera sous le soleil", commence le chef d'établissement, non sans humour. Une fois que les présentations sont faites, les parents peuvent laisser leurs enfants auprès de l'équipe pédagogique, composée de cinq professeurs. Des pleurs percent alors le brouhaha ambiant. Une des élèves a visiblement du mal à se retrouver seule, sans sa mère. C'est pour éviter ce type de coup de stress que l'école ouverte a également été pensée. La semaine prochaine, cette élève sera sans doute plus rassurée quand elle fera officiellement sa rentrée.

Tour à tour, les professeurs font l'appel. Valérie Marcet participe à l'école ouverte pour la troisième fois. La professeur de français et de latin se porte volontaire car ça lui permet également de se remettre dans le bain. "En vacances, on a souvent tendance à mettre en pause et on se retrouve à une semaine de la rentrée à se dire mon dieu faut travailler, faut s'y remettre, olala dans une semaine j'y suis. Là au moins, je me remets dans le bain, je viens le matin comme ça je retravaille avec les élèves et l'après-midi, je travaille pour l'année qui vient", confie l'enseignante de 39 ans. Ce matin-là, elle a prévu un cours sur l'alphabet et l'origine du mot. Une reprise en douceur pour les élèves, sans note ni appréciation. Evan lève plusieurs fois la main au deuxième rang, assis à côté d'un autre élève. Lui il vient de Bercq dans le Pas-de-Calais et ne connaît personne ici. "J'avais un petit peur car je pensais qu'il n'y allait pas avoir beaucoup d'élèves et en fait j'ai vu qu'il y en avait plein, alors j'ai commencé à parler", explique l'élève de 11 ans.

Le 4 septembre, l'ensemble des sixièmes feront leur rentrée officielle. Ils seront les seuls élèves ce jour-là pour être plus tranquilles au sein de l'établissement. Les autres niveaux reprendront à partir du mardi.