Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Les gendarmes contraints de tirer sur un rottweiler pour le neutraliser à Vias

mercredi 29 août 2018 à 19:13 Par Elisabeth Badinier, France Bleu Hérault et France Bleu

Les gendarmes ont tiré et blessé un rottweiler mardi soir à Vias. Le chien, particulièrement agressif, venait d'être lâché sur les forces de l'ordre qui tentaient de neutraliser un homme retranché chez lui avec une arme.

Illustration
Illustration © Maxppp -

Vias, France

Les gendarmes de l'Hérault ont été contraints de tirer sur un chien mardi soir à Vias. Ils intervenaient pour maîtriser un homme retranché chez lui avec une arme qui menaçait depuis sa fenêtre un commerçant dans la rue. L'homme a d'abord refusé de se rendre avant finalement d'ouvrir la porte et de lâcher son chien et pas n'importe quel chien, un rottweiler, qui n'était pas muselé et bien sûr pas tenu en laisse. Le chien très agressif et très menaçant s'est jeté sur les gendarmes, l'un d'eux n'a pas eu le choix : il a tiré, pour blesser l'animal et le neutraliser.

"C'était pas un caniche qui venait chercher des caresses, le gendarme devait tirer pour se défendre"

"J'ai vu le chien se lancer sur les gendarmes, c'était pas un chien qui venait pour avoir des caresses. On était en plein marché artisanal, il y avait du monde en centre ville, cela aurait pu être très grave. Les gendarmes n'ont pas eu d'autre choix que de tirer. On ne sait pas ce qui peut se passer, le chien est classé dangereux, le gendarme qui voit débouler le chien la gueule grande ouverte doit se protéger, c'est pas un caniche, il ne faut pas attendre que le gendarme soit mordu pour se défendre" explique le maire de Vias, Jordan Dartier, qui était présent.

Jordan Dartier, le maire de Vias

La scène a eu lieu en plein cœur du village, où se déroulait mardi soir le dernier marché nocturne de la saison. La police municipale et les gendarmes avaient éloigné les passants, mais il restait encore des clients attablés aux terrasses.

Le chien a donc été blessé, et l'homme retranché chez lui interpellé et placé en garde à vue.