Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les gendarmes contrôlent le bruit des motos dans le Vercors, résultat...

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Les gendarmes de la Drôme se sont installés ce samedi 8 mai à Léoncel, à l'entrée du Vercors, pour contrôler le bruit des motos et faire de la prévention.

Les gendarmes ont contrôlé le bruit des motos à l'aide d'un sonomètre.
Les gendarmes ont contrôlé le bruit des motos à l'aide d'un sonomètre. © Radio France - Willy Moreau

Plus de 300 motos ont été contrôlées ce samedi 8 mai à Léoncel. Le village drômois, porte d'entrée du Vercors, est traversé par les motards dès que le beau temps fait son apparition. Avec un sonomètre, les gendarmes de la Drôme ont contrôlé les décibels émis par les pots d'échappement. Résultat : six motards seulement n'étaient pas en règle

Xavier Le Gall, vice président de Vigi2Roues.

Faire de la prévention sur les bonnes pratiques

Fin avril, le Parc naturel régional du Vercors avait demandé aux motards de faire moins de bruit. Des habitants se plaignent du bruit que produisent certaines motos dans ces paysages montagneux qui font souvent caisse de résonance. Ces nuisances sonores sont-elles provoquées par des pots d'échappement trafiqués ou par des problèmes de comportement ? Les gendarmes ont voulu en avoir le cœur net. 

Le sonomètre calcule les décibels émis par les pots d'échappement.
Le sonomètre calcule les décibels émis par les pots d'échappement. © Radio France - Willy Moreau

Ce samedi 8 mai, installés à la sortie du village de Léoncel, ils ont contrôlé chaque pot d'échappement à l'aide d'un sonomètre. Les décibels enregistrés ne doivent pas dépasser la limite inscrite sur chaque carte grise. "Ce n'est pas un problème mécanique visiblement, puisqu'il y a peu d'infractions, explique le capitaine Fabrégat, commandant au sein de l'Escadron départemental de sécurité routière. C'est un problème de comportements."

Les gendarmes prennent donc quelques minutes à chaque fois pour rappeler les bonnes conduites : réduire la vitesse lors de la traversée d'un village ou encore éviter les accélérations trop brusques. Des consignes plutôt bien intégrées chez les motards. Jean-Louis, qui fait de la moto depuis 1977, a bien conscience des désagréments que cela peut causer : "Il y a toujours une minorité qui se comporte mal. Moi j'habite à Saint-Marcellin (Isère) et devant chez moi les mecs démarrent comme des boulets. Ça me dérange"

Faire de la prévention sur les risques

Les six motards qui n'ont pas respecté les limites de décibels inscrites sur leur carte grise, devront se présenter à l'unité de Valence dans les prochains jours, pot d'échappement en règle. Les gendarmes n'ont pas mis de contravention. "C'est vraiment de la prévention aujourd'hui", rajoute le capitaine Fabrégat.

Les contrôles sont suivis par de la prévention sur les bonnes pratiques à appliquer à moto.
Les contrôles sont suivis par de la prévention sur les bonnes pratiques à appliquer à moto. © Radio France - Willy Moreau

Et justement, à côté, des tentes sont installées par Vigi2roues, l'association nationale de prévention du risque routier. "L'objectif, c'est d'alerter les motards sur l'entretien de leur moto. Nous leur faisons faire dix points de contrôle visuels comme l'état des pneus par exemple. Il faut prendre soin de l'intégrité de leur moto pour leur propre intégrité", indique Xavier Le Gall, vice-président de l'association et coordinateur des actions sur la partie Sud de la France.

Accrochés sur un panneau métallique, des airbags motos sont mis en avant. "Nous sommes aussi le groupement pour la promotion de l'airbag moto. Nous avons ramené les différents modèles pour expliquer l'importance d'en porter un", commente Xavier Le Gall. Sous la forme d'un simple gilet, il se gonfle et se rigidifie en cas de chute, protégeant la partie haute du corps, entre la nuque et le bassin. 

Les motards : premières victimes sur la route

Cette opération de prévention n'est pas vaine. Depuis le début de l'année, quatre motards sont morts sur les routes de la Drôme. Ce vendredi encore, un motard est décédé au Poët-Laval après avoir percuté une voiture. "Sur neuf décès enregistrés depuis le début de l'année, analyse William Avoies, chef du bureau de la sécurité routière à la préfecture de la Drôme, nous avons quatre motards, deux piétons, un cycliste et deux conducteurs de voiture"

La mortalité sur les routes de la Drôme est globalement similaire à celle enregistrée à la même période en 2019. La vitesse reste toujours la principale cause de mortalité. William Avoies note un relâchement inquiétant : "En 2020, nous avons eu une augmentation de 60% de suspensions de permis de conduire pour grand excès de vitesse". Les gendarmes ont d'ailleurs mené des contrôles de vitesse sur les routes du Vercors. Le week-end, par beau temps, ce sont essentiellement des groupes de motards qui circulent. Aucun excès n'a été constaté. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess