Faits divers – Justice

Les gendarmes d'Amboise démentent une rumeur de tentative d'enlèvement d'enfant

Par Boris Compain, France Bleu Touraine et France Bleu vendredi 13 octobre 2017 à 19:15

La rumeur a pris tellement d'importance que les gendarmes d''Indre-et-Loire ont dû la démentir sur leur compte facebook
La rumeur a pris tellement d'importance que les gendarmes d''Indre-et-Loire ont dû la démentir sur leur compte facebook © Maxppp - Michel Clémentz/L'Indépendant

Une rumeur affole les réseaux sociaux et les habitants du secteur d'Amboise depuis quelques jours. Elle est démentie par les gendarmes d'Indre-et-Loire, vendredi 13 octobre : aucune plainte n'a été déposée contre des hommes qui auraient eu des comportement suspect près d'un établissement scolaire.

Tout est apparemment parti du compte facebook d'une maman quadragénaire. Dans un message d'une huitaine de lignes, elle dit lancer un appel d'urgence à tous les parents d'Amboise et des alentours.

Elle raconte que le 11 octobre, sa fille s'est faite suivre par deux individus louches, devant l'arrêt de bus scolaire. Elle décrit ces deux hommes, leur camionnette blanche, et affirme avoir porté plainte à Amboise. Elle précise aussi que les mêmes personnes ont agressé une autre fillette, mi-septembre.

Le message est partagé près de 1.000 fois en moins de 24h

On va le dire clairement : Aucune plainte de ce genre n'a été déposée à la gendarmerie d'Amboise.

La maman s'est bien présentée mercredi à la gendarmerie.Les gendarmes ont enquêté, ils ont même renforcé leur présence auprès des écoles, mais aucun comportement suspect ni même aucune parole malveillante n'ont pu être confirmés ou établis.

La gendarmerie d'Indre-et-Loire apporte donc un démenti formel, vendredi 13 octobre à la mi-journée, sur sa page Facebook. Elle demande aussi de ne plus diffuser ce message, pour ne pas relayer la rumeur.

Il a été effacé du compte facebook de la femme qui l'avait posté la première, mais il est sans doute encore visible sur des centaines de comptes qui l'avait partagé