Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les gendarmes de l'Aude en colère contre les appels de phares entre automobilistes, qui sapent leur travail

-
Par , France Bleu Occitanie

Selon les militaires, les appels de phares entre conducteurs et les signalements sur Waze pour avertir des contrôles ont empêché l'arrestation de trafiquants la veille de Noël, près de Limoux.

Selon les gendarmes, l'arrestation de trois trafiquants a été empêchée par les appels de phares et les signalements sur les appli GPS.
Selon les gendarmes, l'arrestation de trois trafiquants a été empêchée par les appels de phares et les signalements sur les appli GPS. © Maxppp - Guillaume BONNEFONT

La gendarmerie de l'Aude appelle les automobilistes à ne pas signaler les contrôles routiers, en faisant des appels de phares. Dans une publication Facebook ce mercredi 30 décembre, elle estime que cette pratique a empêché l'arrestation de trafiquants, le 24 décembre.

La gendarmerie explique que ce jour-là, vers 17h, un important dispositif est déployé sur les routes du département de l'Aude, pour stopper trois véhicules de trafiquants en provenance d'Ariège, et peut-être auparavant d'Andorre ou d'Espagne. Dix-sept gendarmes de la compagnie de Limoux se positionnent ainsi sur le plateau de Sault, prêts à faire barrage aux voitures concernées, poursuivies par les douaniers.

Les appels de phares et les signalements sur Waze

Ce jour-là, les trafiquants prennent "tous les risques", et réussissent à semer les douaniers. Mais surtout, "aucun des véhicules ne passera au niveau des postes fixes mis en place, sans doute en raison des appels de phare et de signalement sur les applications GPS type Waze", avance la gendarmerie.

Et les forces de l'ordre insistent : "Cette récente tentative d’interception est l’occasion de rappeler que les gendarmes se positionnent au bord des routes, non pas seulement pour réaliser des contrôles routiers ou verbaliser des contrevenants, mais aussi pour rechercher des personnes ou des véhicules ayant commis des délits graves de droit commun. Afin de ne pas saper leur travail, il est rappelé que les appels de phares ne doivent servir qu'à avertir les autres usagers de la route d'un danger immédiat et non de les prévenir d'un contrôle de gendarmerie"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess