Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les gendarmes de la Loire à la poursuite des excès de vitesse

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

Les gendarmes de la Loire ont mené ce lundi 28 décembre une opération de contrôles routiers avec radar à Saint-Just-Saint-Rambert. Entre prévention et verbalisations, ils appellent les automobilistes à la vigilance et à la responsabilisation en cette période de fêtes.

Les gendarmes ont mené ce lundi 28 décembre une opération de contrôles routiers avec radar sur le grand pont de la Loire à Saint-Just-Saint-Rambert
Les gendarmes ont mené ce lundi 28 décembre une opération de contrôles routiers avec radar sur le grand pont de la Loire à Saint-Just-Saint-Rambert © Radio France - Julien Gonzalez

Les gendarmes de la Loire étaient sur le terrain ce lundi 28 décembre entre prévention et verbalisations. Dans cette période de fêtes entre Noël et le réveillon du 31, ils ont réalisé une opération de contrôles routiers sur la D498 avec radar sur le grand pont sur la Loire à la sortie de Saint-Just-sur-Rambert. 

Un dispositif de sécurité routière auquel n'a pas échappé un certain nombre de conducteurs. A commencer par le conducteur d'une Volkswagen Polo, contrôlé à 169 km/h au lieu de 110km/h. Un excès de plus de 50km/h, synonyme de retrait de permis immédiat pour ce jeune conducteur ligérien, une verbalisation acceptée mais qui est un vrai coup de massue pour sa copine, passagère à côté : "Il a une voiture puissante et malheureusement il a été tenté. Vu qu'on sort plus trop à cause du confinement et du couvre-feu, c'est vrai qu'il se fait plaisir à des moments et là ça n'a pas joué en sa faveur !" Avant de conclure : "Cette année n'est pas bonne mais on va faire avec ! "

Et il n'est pas le seul : en un peu plus de trois heures sur ce dispositif, 14 personnes ont été flashées dont trois avec suspension du permis. Une tendance à une augmentation des excès de vitesse observée pendant le confinement comme l'explique Michel Maret, Capitaine de l'Escadron départemental de sécurité routière (EDSR) dans la Loire.

"Cette année, on a beaucoup plus de grands excès de vitesse qui est devenu une des trois causes principales des accidents dans la Loire" - Michel Maret, Capitaine de l'Escadron départemental de sécurité routière dans la Loire

Michel Maret, Capitaine de l'Escadron départemental de sécurité routière (EDSR) dans la Loire explique que malgré le confinement puis le couvre-feu, les grands excès de vitesse sont en augmentation cette année.

"Il y a une baisse de la circulation, on est d'accord : c'est le confinement qui a fait ça ! Par contre, au bout d'un moment, on a vu des gens qui se sont mis à commettre des grands excès de vitesse et quand on fait un bilan de cette année, on a beaucoup plus de grands excès de vitesse qui est devenu une des trois causes principales des accidents dans la Loire". 

Des gendarmes qui appellent à la vigilance et à la responsabilisation en particulier le soir du 31 décembre sous couvre-feu. 

"Le 31 de l'année dernière, on n'a pas eu d'accidents : qu'il en soit de même cette année ! Nous, nous serons présents sur le terrain pour y veiller !" - Michel Maret, Capitaine de l'Escadron départemental de sécurité routière dans la Loire

Michel Maret, Capitaine de l'Escadron départemental de sécurité routière dans la Loire assure que les gendarmes seront sur le terrain en particulier pour le réveillon du 31, soirée traditionnellement très arrosée, pour veiller au respect du couvre-fe

"Malheureusement on sait très bien qu'on aura quelques personnes qui feront fi des directives gouvernementales le soir du réveillon du nouvel an. Et surtout on sait très bien que dans la nuit du 31 décembre, on a souvent des comportements routiers liés presque tout le temps à des comportements addictifs en particulier l'alcool. L'année dernière, on n'a pas eu d'accidents, qu'il en soit de même cette année, nous serons présents sur le terrain pour y veiller !" 

Même son de cloche du côté de la préfecture de la Loire. Cette période ne doit absolument pas être synonyme de relâchement selon Céline Platel, la directrice de cabinet de la préfète de la Loire qui appelle les conducteurs à la prudence avec le soir du 31 en ligne de mire.

"Cette année, on déplore 23 personnes décédées sur les routes de la Loire soit le même chiffre que l'an passé alors même que nous étions en période de confinement sur plusieurs mois de l'année" - Céline Platel, directrice de cabinet de la préfète de la Loire

La directrice de cabinet de la préfète de la Loire Céline Platel explique que cette année marquée par deux confinements n'a pas été synonyme de baisse de mortalité sur les routes du département.

"Malgré les règles sanitaires, malgré le fait que nous soyons en couvre-feu, il ne faut pas baisser la garde en cette période de fêtes de fin d'année. Cette année, on déplore 23 personnes décédées sur les routes de notre département soit le même chiffre que l'an passé alors même que nous étions en période de confinement sur plusieurs mois de l'année. On a eu moins d'accidents, on a eu moins de blessés mais les accidents qui ont eu lieu ont été plus graves. L'inquiétude, elle n'est pas plus particulière que pour un autre 31. Pour autant, on sait que les périodes de confinement ont porté une certaine exaspération chez certaines personnes, que tous les services doivent être mobilisés. Donc nous ne sommes pas inquiets mais vigilants !" 

200 gendarmes environ seront déployés dans la Loire le soir du 31 décembre. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess