Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Les gendarmes lui avaient tiré dessus, six mois de prison ferme pour un jeune chauffard

Le jeune homme de 25 ans avait refusé de se soumettre à un contrôle dans la nuit de samedi à dimanche à Pierrelatte sur la RN 7. Il était jugé ce lundi au tribunal correctionnel de Valence.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Radio France - Nathalie de Keyzer

Pierrelatte, France

Un homme condamné à un an de prison, dont six mois ferme, ce lundi, au tribunal correctionnel de Valence. Il était jugé pour avoir refusé de se soumettre à un contrôle de gendarmerie à Pierrelatte dans la nuit de samedi à dimanche.

A l'origine, un banal contrôle de vitesse réalisé par les gendarmes. L'automobiliste est flashé à 127 km/h sur la RN 7. Les gendarmes le prennent en chasse sur 7 km.

Le jeune homme de 25 ans a une conduite "extrêmement dangereuse", selon les mots de la présidente. Il prend un rond-point à contre-sens et double des voitures par la droite.

Cinq coups de feu

Les deux gendarmes, pied au plancher, parviennent à le dépasser. Ils sortent alors leur arme. "Face à ce genre de comportement sur la route, vous ne savez pas à qui vous avez à faire", témoigne à la barre et encore marqué, le gendarme qui a ouvert le feu.

Il tire à cinq reprise, alors que la voiture s'avance vers lui avant de faire marche arrière et de repartir.

Le jeune homme est finalement interpellé un peu plus loin, dans un chemin. Il explique au tribunal qu'il a eu peur. "Je roulais sans permis, sans assurance. J'avais bu des bières."

Il devra, notamment, verser 800 euros de dommages et intérêts aux deux gendarmes. Celui qui a fait feu, lui, a fait l'objet d'une enquête en interne pour comprendre dans quelles conditions il a utilisé son arme de service.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu