Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Les gendarmes pris dans un "guet-apens" à Uckange

jeudi 1 novembre 2018 à 18:16 Par Antoine Barège, France Bleu Lorraine Nord et France Bleu

Le maire d'Uckange Gérard Léonardi porte plainte après les incidents durant la nuit d'Halloween. Un lampadaire a été tronçonné et une quinzaine de jeunes s'en sont pris aux gendarmes dans le quartier ouest.

Deux personnes masquées tronçonnent un lampadaire à Uckange
Deux personnes masquées tronçonnent un lampadaire à Uckange - Compte twitter Saf

Uckange, France

La vidéo publiée sur twitter fait le buzz. On y voit deux personnes avec le visage dissimulé, en train de tronçonner un lampadaire. Le début d'une soirée Halloween très agitée dans cette commune au sud de Thionville. 

Le seul but était de casser du gendarme

Le maire d'Uckange Gérard Léonardi n'hésite pas à parler de "guet-apens". Tout était préparé selon lui, après 20h30, les jeunes ont "trouvé des barrières de chantier pour barricader la route". Ensuite ils se sont sentis "gênés par les caméras de vidéosurveillance", deux personnes, le visage masqué, ont "déconnecté une caméra en abîmant le mât qui l'alimentait". Ils ont tronçonné le poteau, "leur but n'était pas de dégrader trop mais d'attendre que les gendarmes interviennent". Les gendarmes lourdement équipés sont arrivés dans le secteur, ils ont été accueillis "par des cailloux et des parpaings lancés sur les véhicules". L'hélicoptère de la gendarmerie a dû intervenir, tout est rentré dans l'ordre après minuit. 

"Inadmissible"

Pour le maire d'Uckange, c'est l'appel à la "purge" contre les forces de l'ordre qui est la cause de ces incivilités. "Le seul but était de casser du gendarme" explique Gérard Léonardi. "C'est pourtant un quartier où on investit plus pour que les familles se sentent bien, qu'elles vivent dans de très bonnes conditions et puis une quinzaine de jeunes cons foutent tout le travail en l'air en quelques heures."