Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les gens du voyage ont quitté Ondres pour l'aire de Saint-Martin-de-Seignanx

Les caravanes installées depuis le week-end de la Pentecôte sur les terrains utilisés par l'école de rugby d'Ondres ont quitté les lieux ce dimanche matin, suivant l'injonction faite par le tribunal administratif de Pau samedi 29 mai au soir.

Eva Belin, maire d'Ondres, sur la côte atlantique
Eva Belin, maire d'Ondres, sur la côte atlantique © Radio France - Photo DR

Le tribunal administratif de Pau a donné ce samedi 29 mai au soir raison aux élus du Seignanx, dont la maire d'Ondres, Eva Belin, qui avait promis de "ne pas en rester là" lorsque le dimanche 23 mai dans la soirée, une cinquantaine de caravanes s'était installée sur les terrains utilisés par l'école de rugby de sa commune. Après une demande en référé de l'édile auprès du tribunal administratif de Pau, ce dernier avait été saisi en recours par les gens du voyage : il a tranché ce samedi. La gendarmerie a aussitôt notifié les gens du voyage de leur obligation de quitter les lieux avant 10 heures ce dimanche matin, obligation qui a été respectée. Le départ s'est "très bien passé" précise Eva Belin (Front de gauche).

On espère que ça va faire référence - Eva Belin, maire d'Ondres

"C'est une belle victoire collective, d'avoir réussi à faire appliquer la règle" poursuit la maire. "Obtenir un départ en à peine huit jours, on espère que ça va faire référence." Eva Belin explique que des gendarmes mobiles étaient mobilisés "au cas où" le départ des caravanes se passerait mal mais ces effectifs n'ont pas eu à intervenir et sont donc restés sur Tarnos. "Le site a été rendu très propre, je tiens à le signaler" déclare Eva Belin. "C'est une communauté respectueuse, du site et des lieux, mais on ne pouvait pas les accueillir à cet endroit." La cinquantaine de caravanes s'est installée sur l'aire de grand passage de Saint-Martin-de-Seignanx. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess