Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Mouvement des "gilets jaunes"

Les "gilets jaunes" de Bagnols-sur-Cèze ne lâchent rien sur leur rond-point

-
Par , France Bleu Gard Lozère

Post-confinement, les gilets jaunes de Bagnols-sur-Cèze (Gard) se sont très vite redonnés rendez-vous sur les ronds-point. Tous les samedis midis, ils se retrouvent pour alpaguer les automobilistes et tenter de les mobiliser contre le gouvernement.

Les gilets jaunes de Bagnols-sur-Cèze se donnent rendez-vous tous les samedis midis sur leur rond-point à l'entrée de la ville.
Les gilets jaunes de Bagnols-sur-Cèze se donnent rendez-vous tous les samedis midis sur leur rond-point à l'entrée de la ville. © Radio France - Marion Bargiacchi

"Certains pensaient ne jamais nous revoir, mais nous, on ne lâche rien." : c'est un peu le leïtmotiv ici, "garder le cap" explique l'une des quinze gilets jaunes rassemblés sur le rond-point de Bagnols-sur-Cèze (Gard) ce samedi. Depuis le déconfinement, ces manifestants se retrouvent tous les samedis midis pour déjeuner ensemble et parler de la suite du mouvement et essayer de fédérer les automobilistes qui passent. 

Des revendications décuplées avec le contexte post-covid

Si leur engagement ne s'essouffle pas, c'est parce que "rien n'a changé depuis le début du mouvement". Dominique n'a vu aucune amélioration de sa situation, ni de celle de ses proches. Sur la gestion du covid-19 "on n'a jamais vu une telle fumisterie, heureusement que nous sommes français et que le monde entier se moque de nous." explique celle qui réclame plus d'équilibre entre les plus pauvres et les plus riches : "Le covid a permis aux gens qui travaillent et qui n'ont pas le temps pas venir sur les ronds-points de communiquer sur les réseaux."

Nous sommes des pitbull marathoniens. On a un objectif, faire changer la société, on ne lâchera pas. 

C'est la même chose pour Isabelle. Bénéficiaire du RSA, elle explique "avoir conscience d'être à la charge de la société", mais elle souhaite surtout ne pas se retrouver à la rue, et ne pas devenir un poids pour ses propres enfants qui eux aussi ont du mal à joindre les deux bouts. 

Le gouvernement arrive à faire en sorte que ceux qui touchent un SMIC en veuillent à ceux au RSA... alors que personne ne vit bien.

Un retour de flamme en septembre ? 

Les gilets jaunes sont prêts à remonter à Paris ou occuper les principales villes de France "le 12 septembre, à l'appel de certains leaders". La crise économique accentuée par la crise du coronavirus "nous conforte dans notre vision : l'organisation du pays doit changer tout en bas et tout en haut". Ici, tous espèrent remotiver les gilets jaunes "et les citoyens engagés" presque deux ans après la naissance du mouvement, le 17 novembre 2018.

Les gilets jaunes de Bagnols-sur-Cèze de retour tous les samedis sur les ronds-points.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess