Faits divers – Justice

Les grandes marées fragilisent un peu plus les berges à Langoiran en Gironde

Par Xavier Ridon, France Bleu Gironde dimanche 22 février 2015 à 6:00

Autour de Langoiran, les parcelles sont inondées avec ces grandes marées.
Autour de Langoiran, les parcelles sont inondées avec ces grandes marées. © Radio France - Xavier Ridon

Plus de peur que de mal pour les grandes marées en Gironde. Les forts coefficients ont fait craindre un retour des inondations comme lors de l'hiver 2014. Après le pic de vendredi soir (188 sur 120), les coefficients baissent progressivement. A Langoiran, les quais ont été inondés.

Après un pic atteind ce vendredi soir à 118 sur une échelle de 120, le coefficient est resté fort ce samedi matin (117), et soir (115), Aucun dégât constaté. Tout au plus, le souvenir de l'hiver 2014 a été réveillé. Ce dimanche matin, les coefficients descendent toujours et atteignent désormais 111 (à 7h18 à Lacanau, 9h56 à Bordeaux) puis 106, ce dimanche soir (à 19h41 à Lacanau et 22h15 à Bordeaux).

Autour de Langoiran, les parcelles sont inondées avec ces grandes marées. - Radio France
Autour de Langoiran, les parcelles sont inondées avec ces grandes marées. © Radio France - Xavier Ridon

Quelques mauvaises surprises

Avec les nombreuses alertes à la vigilance, les habitants de Langoiran craignaient le pire. Certains ont tout de même eu quelques mauvaises surprises, comme Vincent qui vit à Langoiran. Durant la nuit, sa voiture était garée sur les quais et a pris l'eau.

"Ça fait un an et demi que j'habite ici. Je me suis garé assez loin du bord et je ne pensais pas être autant embêté. Là j'avais deux centimètres d'eau dans la voiture. Je vais l'amener chez les parents où elle va sécher." — Vincent

Vincent pensait avoir garé sa voiture assez loin de la Garonne. Mais à Langoiran, les marées en ont décidé autrement. - Radio France
Vincent pensait avoir garé sa voiture assez loin de la Garonne. Mais à Langoiran, les marées en ont décidé autrement. © Radio France - Xavier Ridon

Les voisins viennent aux nouvelles, voire même aider un peu. C'est le cas de Laure qui connait Langoiran depuis son adolescence et qui depuis deux ans, vit sur les quais de la commune. Elle se prépare plus à la marée du siècle, le 21 mars prochain.

"Les maisons qui font l'angle risque de prendre l'eau. Ça risque de monter très haut, mais on est habitué : c'est Langoiran ! Il faut faire face ! C'est une habitude, sinon on ne vivrait plus ici, mais bien plus loin de l'eau. C'est tout de même agréable comme cadre de vie. Il y a pire." — Laure

Dans un mois, elle sait aussi que les berges, qu'elle voit depuis chez elle, seront encore un peu plus abimée, que les arbres tomberont dans l'eau. elle se demande surtout si les dégats seront plus importants que lors de l'hiver 2014.

Autour de Langoiran, les parcelles sont inondées avec ces grandes marées. - Radio France
Autour de Langoiran, les parcelles sont inondées avec ces grandes marées. © Radio France - Xavier Ridon

 

ALLER PLUS LOIN

► Le site des coefficients de marées : maree.info

 

Grandes marées en Gironde : "C'est une habitude, sinon on ne vivrait plus ici."