Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Ils ramassent un obus et se rendent en mairie des Grandes-Ventes

Les Grandes-Ventes, France

Un important dispositif de sécurité a été mis en place samedi 22 février 2020, dans le centre-bourg des Grandes-Ventes, en Seine-Maritime. Trois hommes ont ramassé un obus et l'ont ensuite apporté à la mairie.

Les gendarmes ont établi un périmètre de sécurité samedi midi aux Grandes Ventes, après qu'un homme a apporté un obus en mairie.
Les gendarmes ont établi un périmètre de sécurité samedi midi aux Grandes Ventes, après qu'un homme a apporté un obus en mairie. © Radio France - Adèle Bossard

"Cela fait 19 ans que je suis élu à la mairie des Grandes-Ventes et je n'avais jamais eu à gérer ce genre d’événement !" Nicolas Bertrand, le maire de cette commune de Seine-Maritime, se souviendra longtemps de cette matinée du samedi 22 février 2020.

Vers 10 h 30 ce matin-là, trois hommes entrent dans la mairie en disant avoir dans leur camionnette un obus trouvé en bord de route, à Val-de-Scie. Ils avaient, dans un premier temps, essayé de le déposer à la déchetterie. 

Périmètre de sécurité et confinement

La secrétaire appellent alors immédiatement les gendarmes et le maire. "Quand je suis arrivé sur place, une dizaine de minutes plus tard, trois gendarmes de Neufchâtel-en-Bray avaient déjà mis en place un périmètre de sécurité autour du véhicule", raconte le maire.

Les pompiers sont aussi appelés sur place, la préfecture est prévenue et le périmètre de sécurité est élargi, de 30  à 100 mètres, place de l'Hôtel-de-Ville. "Les personnes qui se trouvaient dans les cafés et la pharmacie à proximité ont été invitées à rester à l'intérieur", ajoute Nicolas Bertrand.

Analysé à distance par des démineurs

A la demande du centre de déminage de Caen, les gendarmes prennent des photos bien précises de l'explosif. Après quelques minutes d'étude des images, les démineurs indiquent qu'il n'y a aucun danger. Le dispositif de sécurité est donc levé vers 12 h 30.

"L'intervention des forces de l'ordre a duré un peu plus d'une heure et tout a été très bien géré, souligne le maire, qui reconnaît ne pas être habitué à s'occuper de ce genre d'événement. C'est assez exceptionnel mais on a réussi à garder notre sang-froid."

Un rappel : ne pas toucher un explosif

Les trois homme sont repartis avec l'obus dans leur camionnette. "On verra quelles suites seront données la semaine prochaine pour cet objet, qui n'est finalement qu'un morceau de ferraille."

La gendarmerie rappelle qu'il ne faut surtout pas toucher à un explosif, même s'il semble inoffensif. En cas de découverte comme celle-ci, il est recommandé d'appeler les autorités. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu