Faits divers – Justice

Les habitants d'Argenteuil manifestent après le tir de Flashball qui a blessé Amine, 14 ans

Par Géraldine Houdayer, France Bleu Paris samedi 25 juillet 2015 à 19:31

150 habitants d'Argentueil se sont réunis devant la sous préfecture pour demander l'arrêt de l'utilisation des Flashballs et une meilleure considération pour les habitants des banlieues.

 

LCT SON Flashball Géraldine Houdayer ("Oudéyé")150 habitants d'Argenteuil se sont rassemblés devant la sous-préfecture de la ville du Val d'Oise hier (samedi ) après-midi pour protester contre les violences policières. Une manifestation dans le calme. Dans la nuit du 13 au 14 juillet, Amine, un ado de 14 ans d'Argenteuil a été blessé aux testicules par un tir de Flash ball. des affrontements entre habitants et policiers secouaient la ville, mais l'ado nie y avoir participé. Vers 2 h du matin, il sortait de la mosquée et dit être passé près des affrontements sans y avoir participé. Amine a du être hospitalisé puis opéré. Il doit rester alité pendant un mois... l'affaire a relancé le débat sur les flashballs puisque le défenseur des droits, jacques toubon, s'est saisi de l'affaire. c'est la famille de l'adolescent qui a organisé la manifestation d'hier. Son père, Mustapha Mansouri a porté plainte auprès de l'IGPN, la police des polices. une enquête préliminaire est en cours. BOB : 48"et Bernard Cazeneuve juge pour le moment impossible de renoncer au flash ball, pour le ministre de l'intérieur, la mesure serait contre productive. 150 habitants d'Argenteuil se sont rassemblés devant la sous-préfecture de la ville du Val-d'Oise samedi après-midi, pour protester contre les violences policières. La maniifestation s'est déroulée   dans le calme. 

Dans la nuit du 13 au 14 juillet, Amine, un ado de 14 ans d'Argenteuil a été blessé aux testicules par un tir de Flashball. des affrontements entre habitants et policiers secouaient la ville, mais l'ado nie y avoir participé. Vers 2 h du matin, il sortait de la mosquée et dit être passé près des affrontements sans y avoir participé. Amine a du être hospitalisé puis opéré. Il doit rester alité pendant un mois.

Le défenseur des droits contre les Flashballs

L'affaire a relancé le débat sur les flashballs, puisque le défenseur des droits, Jacques Toubon, s'est saisi de l'affaire, et dmeande un moratoire sur l'utilisation des Flashballs par la police. Pour le moment, Bernard Cazeneuve, le ministre de l'intérieur, juge impossible de renoncer au Flashball. Pour lui, la mesure serait contre productive. 

Le père d'Amine, Mustapha Mansouri a porté plainte auprès de l'IGPN, la police des polices. Une enquête préliminaire est en cours.