Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

À Tournefeuille près de Toulouse, un immeuble touché par un quatrième incendie en neuf mois

-
Par , France Bleu Occitanie

Un nouveau feu de voiture a touché dans la nuit de mardi à mercredi une résidence à Tournefeuille à l'ouest de Toulouse. Un véhicule a totalement été brûlé, deux autres ont été endommagés. Les habitants se sentent pris au piège.

Dans la nuit de mardi à mercredi, une voiture a été totalement brûlée et deux autres ont été touchées.
Dans la nuit de mardi à mercredi, une voiture a été totalement brûlée et deux autres ont été touchées. © Radio France - Théo Caubel

Tournefeuille, France

Les habitants de la résidence La Traviata à Tournefeuille en Haute-Garonne n'en peuvent plus. Depuis le mois de décembre, quatre feux se sont déclarés dans leur immeuble : trois dans le parking souterrain et un dans le local à poubelle. Trois personnes avaient même été intoxiquées au mois de janvier. 

Le dernier feu remonte à la nuit de mardi à mercredi dernier. Une voiture a été totalement brûlée, deux autres ont été touchées. Et une nouvelle fois, les habitants ont été évacués en pleine nuit. "C'est un voisin qui a appelé, raconte Olivier. Mon épouse n'a pas eu le temps de décrocher mais quand elle a vu le nom elle m'a dit qu'il devait y avoir un problème dans l'immeuble."

Un agent de sécurité recruté

Olivier n'est pas surpris par ce nouvel incendie. Il aimerait que l'enquête avance plus vite. Il craint de nouveaux feux et cette affaire commence à lui coûter cher. Le syndicat de l'immeuble, dont il fait partie, a fait appel à un agent de sécurité, "ce qui a coûté plus de 25.000 euros" remarque Olivier et ça n'a pas suffi. 

Thomas lui, devait venir habiter dans cette résidence. Mais au moment d'aménager, il a été accueilli par les camions de pompier. "Quand on a signé le bail il y a cinq jours et qu'on découvre les problèmes de cet immeuble ça refroidi. On va voir si on peut le rompre et se faire rembourser les frais d'agence. On n'avait pas été informé de la situation. On a de la chance on n'est pas propriétaire. Mais on est quand même proche de la rentrée et on va devoir trouver un nouvel appartement", déplore-t-il.

Les habitants qui restent se sentent eux pris au piège et s'interrogent sur le ou les auteur(s) des faits. Tous soupçonnent un autre résidant puisque aucune infraction n'aurait été relevée lors du dernier feu. 

Les traces d'un précédent feu sont encore visible à l'extérieur du parking souterrain - Radio France
Les traces d'un précédent feu sont encore visible à l'extérieur du parking souterrain © Radio France - Théo Caubel

Les habitants soupçonnent l'oeuvre d'un résidant

Du côté de la mairie, on explique suivre l'enquête de près. "On laisse la police travailler. Ils y arriveront. Mais il faut être patient et vigilant. On ne peut rien faire de plus de notre côté, explique Hélène Desmettre première adjointe au maire de Tournefeuille en charge de la sûreté. Des pyromanes, il y en a partout. Il y en certainement un qui rôde."

En attendant de le trouver, le syndicat de l'immeuble a voté pour l'installation de caméra de surveillance dans le parking souterrain. À

Choix de la station

France Bleu