Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Les habitants de Collias n'ont jamais vu le Gardon aussi bas

lundi 9 octobre 2017 à 17:59 Par Hervé Sallafranque, France Bleu Gard Lozère

Le niveau des cours d'eau est particulièrement bas dans le Gard. C'est notamment le cas du Gardon à Collias, où même les plus anciens n'ont pas le souvenir d'une telle pénurie

Le lit du Gardon se réduit comme peau de chagrin sous le pont de Collias
Le lit du Gardon se réduit comme peau de chagrin sous le pont de Collias © Radio France - Hervé Sallafranque

Collias, France

La sécheresse sévit encore dans le Gard. Et toujours pas une goutte d'eau à l'horizon, au moins pour les 15 jours à venir. Météo France ne peut pas se prononcer au delà.

Vous le constatez sans doute dans vos jardins, ou si vous allez vous balader en forêt et en garrigue, la végétation est complètement sèche. Du côté des cours d'eau, la situation est tout aussi inquiétante.

Le niveau des Gardons est particulièrement bas dans le département. C'est notamment le cas à Collias. Dans le village, même les plus anciens n'ont pas le souvenir d'une telle pénurie.

Sous le pont de Collias, le niveau du Gardon est au plus bas. Et le moral de Daniel un peu aussi par la même occasion : "Oh pauvre ! " s'exclame le septuagénaire, "Le Gardon je ne l'ai jamais vu aussi bas ! Regardez, il n'y a presque plus d'eau, il ne reste que de l'herbe". A 71 ans, Daniel ne se rappelle pas avoir vu le Gardon aussi bas, même en 2005 ou en 2007; deux années où la sécheresse avait durement sévi ici.

Pour l'instant, le lit n'est pas à sec, mais le filet d'eau est particulièrement faible. Josy, la soixantaine, a beau fouiller dans sa mémoire, elle n'y trouve pas le souvenir d'une telle pénurie : "Bien sûr on déjà connu des périodes de sécheresse et le Gardon a déjà été très bas, mais à ce point là je crois effectivement que c'est du jamais vu".

"Il n'y a pas de curé ici, on ne peut même pas faire de prières"

Un peu plus loin, Marie, la cinquantaine, commence vraiment à se faire du souci : "C'est vraiment inquiétant. On n'a pas envie de se retrouver complètement à sec. Il faut que la nature reprenne ses droits et nous envoie de la pluie. Et vite ! "

Mais pour l'instant le ciel ne veut rien entendre. Et même les cieux à tous les sens du terme ne peuvent rien pour les Colliassois. Alors, Pierre, 70 ans, choisit de prendre la situation avec philosophie et même une pointe humour : "Il n'y a pas de curé ici, on ne peut même faire de prières efficaces, alors on attend la pluie".

De façon beaucoup plus terre à terre, Météo France ne prévoit aucune précipitation significative au moins jusqu'au 25 octobre. Impossible de se prononcer au delà, car les modèles ne sont pas suffisamment fiables. A moins que d'ici là, ne se produise...un miracle.

Le Gardon n'est pas encore à sec, mais le niveau de l'eau est particulièrement bas sous le pont de Collias - Radio France
Le Gardon n'est pas encore à sec, mais le niveau de l'eau est particulièrement bas sous le pont de Collias © Radio France - Hervé Sallafranque