Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Les habitants de la vallée du Paillon ne veulent pas d'une prison sur leur sol

samedi 7 juillet 2018 à 16:56 Par Pauline Renoir, France Bleu Azur et France Bleu

Plus de 200 Drapois, Peillonnais, Contois ont manifesté samedi matin contre la construction d'une prison sur le plateau Tercier à Drap. Guidés par une dizaine d'élus de la vallée du Paillon, ils dénoncent le projet porté par la Préfecture des Alpes-Maritimes et la ministre de la Justice.

Plus de 200 habitants de la vallée du Paillon et une dizaine d'élus ont manifesté à Drap samedi contre un projet de prison
Plus de 200 habitants de la vallée du Paillon et une dizaine d'élus ont manifesté à Drap samedi contre un projet de prison © Radio France - Pauline Renoir

Drap, France

Elle est sans cesse repoussée d'une vallée à l'autre et personne n'en veut près de chez soi. La prison qui devrait soulager la surpopulation de l'actuelle maison d'arrêt de Nice pourrait voir le jour à Drap. Mais c'est sans compter sur la mobilisation des habitants. Samedi midi, 200 personnes ont manifesté sur l'esplanade Jean-Ferrat pour dire "non" à ce projet. Debout sur la scène, le maire de Drap, Robert Nardelli jure devant ses administrés qu'il ne se laissera pas faire. "J'irai jusqu'au Président de la République s'il le faut pour défendre notre territoire". 

Pas de prison sur un site naturel 

Tour à tour, les élus des communes voisines ont défendu l'intérêt environnemental du plateau Tercier. Un espace riche en espèces animales et végétales. Le plateau Tercier est le réservoir de la nappe phréatique du Paillon. "Si on devait construire sur ce plateau ce serait une catastrophe car il fournit de l'eau à 20 000 habitants." Pas question d'y toucher pour Maurice Lavagna, le président du Pays-des-Paillons. Il défendra lui aussi, la communauté de communes face au projet évoqué la semaine dernière lors de la visite de la Garde des Sceaux, Nicole Belloubet.

On est pas la poubelle de Nice 

Une pétition circule dans la vallée. Les habitants s'inquiètent de voir trop de véhicules emprunter la pénétrante. "On a pas assez d'embouteillages tous les jours" ironise Françoise, une Drapoise. "L'argent de cette prison devrait aller dans de nouvelles infrastructures, des transports, par exemple" lâche Sylviane, une retraitée de Contes. "Les projets dont personne ne veut c'est toujours pour nous, on est pas la poubelle de Nice !" Jean, comme tous les autres manifestants, se sent abandonné par la Métropole niçoise toute proche. Le maire de la Trinité, Jean-Paul Dalmasso, qui en fait partie, parle d'un projet "farfelu" via Facebook mais n'était pas présent sur la scène des manifestants samedi.