Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

De nouveaux véhicules incendiés à La Ricamarie et au Chambon-Feugerolles

dimanche 3 juin 2018 à 7:30 Par Romain Dézèque, France Bleu Saint-Étienne Loire

Après les dix véhicules brûlés dans la nuit de vendredi à samedi, six nouveaux véhicules ont été incendiés la nuit dernière. Ces violences volontaires seraient liées à l'accident grave d'un conducteur de quad, qui a refusé un contrôle de police vendredi.

Photo d'illustration.
Photo d'illustration. © Maxppp -

La Ricamarie, France

De nouveaux véhicules ont été incendiés dans la nuit de samedi à dimanche à La Ricamarie et au Chambon-Feugerolles, 24 heures après des incidents similaires, où dix véhicules avaient pris feu. Ces incendies volontaires seraient liés à l'accident grave d'un conducteur de quad vendredi. 

Son engin a heurté le parapet d'un pont, l'homme a basculé par-dessus avant d'atterrir plusieurs mètres en contrebas, à proximité des voies de chemins de fer. Selon les autorités, le conducteur de ce quad tentait d'échapper à un contrôle de police. Il ne portait pas de casque et son quatre roues n'avait pas de plaque d'immatriculation. Après avoir accéléré dans un virage, il a perdu le contrôle de son engin.

Les policiers de la Bac en renfort

C'est ce qui explique sans doute la colères de certains habitants. Dans la nuit de vendredi à samedi, les pompiers ont été appelés pour plusieurs départs de feu, avant que cela ne recommence la nuit dernière. Lors de la première nuit d'incidents, trois personnes ont été interpellées dont un mineur de 16 ans qui sera convoqué devant la justice. 

Dans la nuit de samedi à dimanche, une nouvelle personne a été arrêtée. Les forces de l'ordre ont essuyé des jets de projectiles. Les policiers de la Brigade anti-criminalité sont venus en renfort et resteront sur place la nuit prochaine.

Le maire de la commune, Cyrille Bonnefoy, a dénoncé les "agissements de quelques uns qui desservent les intérêts communs". Le Parquet a ouvert une enquête.