Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Les Incroyables Comestibles, ces potagers urbains partagés qui envahissent la région

dimanche 26 août 2018 à 3:07 Par Marie-Jeanne Delepaul, France Bleu Nord

Ce mouvement d'agriculture urbaine né en Angleterre, qui consiste à planter des fruits et légumes en libre accès dans les lieux publics, a germé dans 26 communes du Nord-Pas-de-Calais. Armentières vient de se lancer. A Villeneuve d'Ascq, le projet, débuté il y a trois ans, a bien poussé.

Laure et Yvan Osselin ont lancé le projet il y a trois ans, sur une pelouse municipale en face de chez eux.
Laure et Yvan Osselin ont lancé le projet il y a trois ans, sur une pelouse municipale en face de chez eux. © Radio France - Marie-Jeanne Delepaul

Villeneuve-d'Ascq, France

Dans les rues de Villeneuve d'Ascq, au détour d'une rue ou dans une impasse, une vingtaine de petits potagers urbains ont poussé comme des champignons, sur des terrains municipaux. Le premier a été créé par Laure et Yvan Osselin : juste en face de chez eux, une pelouse abandonnée d'une centaine de mètres de long sur trois mètres de large : "Il faut sortir de chez soi, prendre sa bêche, et faire un trou dans la rue", raconte Yvan.

Sur cet ancien terrain inutilisé, on trouve désormais des plants de fraises, de la rhubarbe, des framboisiers ou encore de la ciboulette. Des petites pancartes plantées dans la terre indiquent le nom de chaque plante. Des affiches expliquent également aux visiteurs le principe des Incroyables Comestibles :

Nourriture à partager, prenez soin de la plante, ne prenez que quelques feuilles ou fruits, laissez la plante entière.

Tout le monde peut venir jardiner, planter ou cueillir gratuitement. L'idée de cette agriculture urbaine citoyenne est née en Angleterre. Laure et Yvan Osselin ont découvert ce mouvement grâce au documentaire Demain de Cyril Dion et Mélanie Laurent, sorti en 2015. Le but est double : sensibiliser au jardinage et permettre aux habitants de se rencontrer et d'échanger. "On sème des graines au vent, c'est un prétexte pour que les gens partagent quelque chose ensemble", explique Laure.

Un projet qui crée du lien social pour Laure Osselin, l'une des initiatrices

"La première année, des gens sont venus regarder, la deuxième année des gens sont venus planter et ramasser un peu, là on est la troisième année et certains commencent à planter tout seuls". Yvan Osselin

"Grâce à ce potager urbain, les voisins peuvent se faire une salade de tomates ou une tarte à la rhubarbe de temps en temps", explique Yvan Osselin. - Radio France
"Grâce à ce potager urbain, les voisins peuvent se faire une salade de tomates ou une tarte à la rhubarbe de temps en temps", explique Yvan Osselin. © Radio France - Marie-Jeanne Delepaul

Investir les pelouses vides et les terrains en friche de la ville

Le projet a germé dans la ville : une centaine d'habitants se sont pris au jeu, et une vingtaine ont même créé un petit jardin près de chez eux, sur des terrains en friche. Pascal, un retraité de 67 ans, a aménagé 20 mètres carré il y a un an, et planté notamment des cassissiers et des herbes aromatiques : "On ne plante pas n'importe où, on ne fait pas n'importe quoi, pas d'arbuste en plein milieu d'un jardin public par exemple". Dès le premier coup de bêche, il a été très surpris de la réaction des voisins : "Je me suis aperçu que ça créait du lien social. Dans cette allée, les gens se croisaient peut-être sans se regarder, maintenant ils s'arrêtent, ils discutent deux minutes." 

Au fil des années, le projet ne séduit pas seulement les habitants : "des jardiniers ou des agriculteurs nous offrent régulièrement des graines ou des plants", se réjouit Laure Gosselin. Seule ombre au tableau : quand certains passants ne jouent pas le jeu du partage : "certains plants entiers ont déjà disparu, des framboisiers ont été piétiné une fois, mais il faut être persévérant, et faire beaucoup de pédagogie"

Laure Osselin, en pleine séance de plantage d'échalotes. Chaque légume, fruit ou plante aromatique est accompagné d'une pancarte. - Radio France
Laure Osselin, en pleine séance de plantage d'échalotes. Chaque légume, fruit ou plante aromatique est accompagné d'une pancarte. © Radio France - Marie-Jeanne Delepaul

Les Incroyables Comestibles de Villeneuve d'Ascq viennent de signer un partenariat avec la mairie ; celle-ci va distribuer gratuitement des bacs de terre aux habitants volontaires, à condition qu'ils s'engagent à les installer dans des lieux publics, pour partager le fruit des récoltes avec toute la commune.

Reportage à Villeneuve d'Ascq