Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : L'affaire du Docteur Muller

L'indemnisation du docteur Muller revue à la hausse

Alsace

410.000 euros, c'est le montant accordé par la commission nationale de réparation des détentions au docteur Jean-Louis Muller. Une indemnité versée pour avoir passé 600 jours en prison pour le meurtre de sa femme, alors qu'il a été acquitté en appel.

Jean-Louis Muller, acquitté pour le meurtre de sa femme.
Jean-Louis Muller, acquitté pour le meurtre de sa femme. © Maxppp

C'est une information de l'Est républicain: la justice accorde finalement 410.000 euros d'indemnités à l'ancien docteur Jean-Louis Muller. Il a passé 600 jours en prison pour le meurtre de sa femme avant d'être acquitté en appel.

Il y a un an, la cour d’appel de Nancy avait fixé cette indemnisation à 367.000 euros, alors que Jean-Louis Muller et ses avocats réclamaient beaucoup plus, 2,1 millions d'euros. Il a donc déposé un nouveau recours et obtenu une légère augmentation de cette somme. La Commission nationale de réparation des détentions lui a finalement attribué 410.000 euros au mois de décembre.

Un montant toujours insuffisant selon Jean-Louis Muller

Mais Jean-Louis Muller continue de trouver ce montant insuffisant. Il estime que la justice ne reconnaît pas tous ses torts. Il a notamment du vendre sa maison et cesser son activité de médecin. "La somme est ridicule par rapport au saccage judiciaire de mon affaire", souligne Jean-Louis Muller. "J'ai perdu un boulot que j'aimais, j'avais des responsabilités à la faculté. On m'a tout détruit vis à vis de ma profession, et aujourd'hui à 60 ans, je me retrouve avec pas grand chose." Aujourd'hui il tient une chambre d'hôtes dans les Vosges. Dès la semaine prochaine, l'ancien médecin et son avocat pourraient entamer une procédure pour faute lourde contre l'Etat devant le tribunal de Paris.

"Aujourd'hui à 60 ans, je me retrouve avec pas grand chose."

L'ancien médecin a passé environ 600 jours en prison sur plusieurs périodes. Il avait été condamné à deux reprises en 2008 et 2010 à 20 ans de prison pour le meurtre de sa femme Brigitte. Elle avait été retrouvée morte au domicile familial à Ingwiller en 1999. Mais Jean-Louis Muller a finalement été acquitté en octobre 2013 à Nancy.

En France, la plus importante indemnisation d'une détention indue a été accordée en septembre 2012 à Loïc Sécher, 51 ans, qui a obtenu 797.352 euros pour sept ans et trois mois de détention. En juin 2003, Patrick Dils, 33 ans, acquitté du meurtre de deux enfants en 1986 près de Metz, après 15 ans derrière les barreaux, avait obtenu 700.000 euros.

Retrouvez les 10 jours de procès qui ont mené à l'acquittement de Jean-Louis Muller

Choix de la station

À venir dansDanssecondess