Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Les infos Breizh Izel Matin : Accord trouvé mais contesté sur le prix du lait et le départ de Macron

mercredi 31 août 2016 à 7:55 Par Tudi Crequer, France Bleu Breizh Izel

A la une de l'actualité ce matin : l'accord sur le prix du lait trouvé entre Lactalis et la FNSEA, mais également les doutes d'une partie des producteurs. Retrouvez également l'interview de la députée Corinne Erhel suite au départ d'Emmanuel Macron du gouvernement.

Des producteurs de lait réunis pour discuter de l'avenir à Mahalon
Des producteurs de lait réunis pour discuter de l'avenir à Mahalon © Radio France - Magali Fichter

Un accord trouvé entre Lactalis et la FNSEA

La FNSEA demande aux agriculteurs d'arrêter leurs actions, après l'annonce d'un accord sur le prix du lait entre les organisations de producteurs et le géant Lactalis. Cet accord fixe le prix de la tonne à 290 euros en moyenne.

PLUS DE DETAILS ICI

Accord Lactalis : pour certains producteurs, "un pansement sur une jambe de bois"

Plusieurs dizaines de producteurs étaient réunis à Mahalon (Finistère), au GAEC de Thierry Duquesne (FDSEA), tous syndicats représentés. L'idée : trouver des solutions à une situation "catastrophique". Pour les producteurs de lait, ce ne sont pas quelques euros de plus qui vont changer grand chose.

A LIRE ICI

Macron quitte le gouvernement

Emmanuel Macron a donné sa démission du gouvernement. Corinne Erhel, l'une des proches de l'ex-ministre de l'économie, nous donne son sentiment sur son départ. "On est encore dans la partie diagnostic. Que l'on arrête de mettre les problèmes de personnes avant les idées ! " s'exclame-t-elle.

A ECOUTER ICI