Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : 15 départements toujours en vigilance rouge, 54 désormais en orange

Les installations illégales de gens du voyage inquiètent les maires des communes du littoral breton

-
Par , France Bleu Breizh Izel

Depuis que les rassemblements évangéliques ont été interdits en raison des restrictions sanitaires, de plus petites réunions ont lieu sur les communes du littoral breton. Le phénomène inquiète les maires du bord de mer qui se sentent un peu démunis.

gens du voyage
gens du voyage © Radio France - Rémi Brancato

C'est une tradition tous les étés : les gens du voyage se réunissent à l'occasion de rassemblements évangéliques. Ces réunions sont normalement réglementées et supervisées par les préfectures. Cette année, en raison des mesures sanitaires, ces événements ne sont pas autorisés, ce qui donne lieu à des rassemblements en petits comités mais plus éparses.

Un terrain spécialement aménagé pour accueillir les gens du voyage

C'est le cas dans la commune de Melgven (Finistère). Deux familles de gens de voyages s'y sont installées. La première a posé bagages sur un terrain aménagé spécialement pour les accueillir, tandis que la seconde a pris congé sur un terrain privé de façon illégale. "On a déjà un terrain, c'est vraiment regrettable", se désole Catherine Esvant, la nouvelle maire. Un arrêté municipal a été signé en 2017 pour empêcher ces occupations, tandis que des aménagements de terrain avec des pierres ont été entrepris, mais rien n'y fait, "nous sommes devant le fait accompli. On est un peu démunis", explique-t-elle. 

Olivier Bellec, maire de Trégunc

"On aimerait que le préfet nous soutienne"

Pour les maires du littoral breton, c'est un vrai casse-tête. "Il faut évidemment respecter leur style de vie et c'est normal. Mais il faut aussi qu'ils respectent les lois de la République. Il y a déjà une aire d'accueil à Concarneau, à Rosporden puis une éphémère à Melgven. Nous respectons le schéma départemental", indique Olivier Bellec, le maire de la commune voisine de Trégunc. Celui-ci a du intervenir après l'arrivée d'une famille de gens du voyage sur un terrain de sa ville en mai dernier. 

"Beaucoup de choses reposent sur les maires de petites communes", avance le maire de Trégunc, "je pense que le préfet devrait intervenir pour nous accompagner et nous épauler sur ces petits rassemblements". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess