Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Les juges belges se penchent sur la dangerosité du pédophile Marc Dutroux

-
Par , France Bleu

La justice belge doit se pencher ce jeudi 17 octobre sur la dangerosité du pédophile Marc Dutroux. Emprisonné à perpétuité depuis 23 ans pour viols et séquestration sur six fillettes et jeunes femmes, cet examen intervient dans le cadre d'une demande de remise en liberté.

Le pédophile belge Marc Dutroux, pendant son procès en 2004.
Le pédophile belge Marc Dutroux, pendant son procès en 2004. © AFP - Pool

Marc Dutroux est-il encore dangereux ? Les juges belges rouvrent le dossier du pédophile emprisonné depuis 23 ans. Marc Dutroux, 62 ans, a été condamné en 2004 à la prison à perpétuité pour enlèvement, séquestration et viol de six fillettes et jeunes filles entre 1995 et 1996, ainsi que pour la mort de quatre d'entre elles : deux assassinées et deux mortes de faim.

Une demande de libération conditionnelle

Le tribunal de Bruxelles doit étudier ce jeudi 17 octobre, à huis clos, la dangerosité du criminel et désigner un collège de médecins experts pour examiner son état mental. 

Si l'expertise est accordée, rien ne dit que l'avis des médecins sera positif et incitera à poursuivre le processus de libération conditionnelle. Une première demande de libération de Marc Dutroux sous bracelet électronique avait été demandée en 2013. Elle n'avait pas abouti. Les avocats et proches des victimes dénoncent toujours "un grand pervers manipulateur" tandis que ceux de Marc Dutroux dénoncent un traitement "scandaleux" en prison et que "rien n'a été fait pour favoriser son amendement ou sa libération".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu