Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Meurtre d'Eva Bourseau

Les jurés de Haute-Garonne condamnent les meurtriers d’Eva Bourseau à 25 et 30 ans de prison

vendredi 21 décembre 2018 à 13:58 Par Olivier Lebrun et Pierre Viaud, France Bleu Occitanie

Après deux semaines d’audience, les jurés des Assises de Haute-Garonne ont condamné à des peines de 25 et 30 ans de réclusion les deux jeunes accusés du meurtre d’Eva Bourseau, dont le corps avait été plongé dans l’acide.

Maitre  TIFFANY DHUIEGE ET CHRISTOPHE BOURSEAU , le Papa d'Eva Bourseau
Maitre TIFFANY DHUIEGE ET CHRISTOPHE BOURSEAU , le Papa d'Eva Bourseau © Maxppp - NATHALIE SAINT-AFFRE

Toulouse, France

Après plus de quatre heures de délibéré, les jurés de la cour d’Assises de Haute-Garonne ont condamné ce vendredi Taha Mrani Alaoui à 30 ans de prison et Zakariya Banouni à 25 ans de détention. Les deux étudiants sont reconnus coupables du meurtre d’Eva Bourseau.

La jeune femme, âgée de 23 ans, avait été tuée, à coup de poing américain et de pied de biche,  le 27 Juillet 2015 dans son appartement de la rue Merly dans le quartier toulousain Arnaud Bernard. Inspirés par la série "Breaking Bad", ceux qui étaient ses copains, pris dans la spirale de la drogue, avaient tenté de dissoudre son corps dans un bain d’acide.

Dans son réquisitoire, l’avocat général avait réclamé la réclusion criminelle à perpétuité à l’encontre de Taha Mrani Alaoui et 30 ans contre Zakariya Banouni. 

Pour les proches ces deux semaines d'audience ont été un vrai calvaire. "Deux semaines, difficiles, très compliquées, rudes" dit Louna la cousine d'Eva, alors que le père de la victime brandit une photo de sa fille.

Christophe Bourseau, le père d'Eva - Radio France
Christophe Bourseau, le père d'Eva © Radio France - Pierre Viaud

"Même la peine de mort n'aurait pas suffit". — Christophe Bourseau

"Ce sont les fils du diable"-C. Bourseau, le père

Pour les avocats de la défense ce verdict est un soulagement. Leurs clients risquaient respectivement la perpétuité et 30 ans de réclusion.

"J'ai perdu l'habitude de me réjouir qu'un jeune garçon parte pour la nuit noire de la prison pour 25 ans". — Me Georges Catala

"Pour nous c'est un verdict de soulagement" - Me E. Martial

Les deux accusés n'ont manifesté aucune émotion à l'énoncé du verdict.