Faits divers – Justice

Les lycéens de Valence à Bruxelles sont sains et saufs

Par Florence Beaudet, France Bleu Drôme-Ardèche mardi 22 mars 2016 à 12:38

Le parvis du lycée Camille Vernet - image d'illustration
Le parvis du lycée Camille Vernet - image d'illustration © Radio France - Stéphane Milhomme

Un groupe de 56 élèves de terminale du lycée Camille Vernet, dans la Drôme, venait d'arriver ce mardi matin à Bruxelles pour un voyage scolaire de trois jours. Ils sont en sécurité et vont rentrer dès ce soir.

A l'annonce des attentats à Bruxelles, ce mardi 22 mars au matin, il y a eu un mouvement de panique de parents d'élèves de Valence, dans la Drôme. Un groupe de 56 lycéens de Camille Vernet (plus trois professeurs accompagnateurs) venait en effet d'arriver en bus dans la capitale belge. En fait, ils étaient en train de déposer leurs valises dans une auberge de jeunesse de Bruxelles au moment des explosions à l'aéroport. Ils sont donc restés sur place.

Retour dans la Drôme dès ce mardi soir

Ce voyage scolaire devait durer trois jours avec des visites notamment de l'Atomium et du Parlement européen. Tous les sites étant fermés et le cœur n'y étant plus, le groupe va reprendre la route dès ce mardi soir, une fois que les chauffeurs auront eu leur temps de repos réglementaire.

Des parents s'étaient déjà inquiétés suite à l'arrestation de Salah Abdelslam vendredi. Le voyage avait été maintenu pour ne pas céder à la psychose. Ce qui se passe est bien triste dit le proviseur du lycée Jacques Pochon

Pour le proviseur, personne n'imaginait ce qui se passerait ce mardi matin

Si le bus n'est pas retardé par les contrôles aux frontières, les lycéens devraient être de retour à Valence aux environs de 6 heures demain matin.

Voyage annulé pour des collégiens de La Voulte

Un autre groupe d'élèves, du collège ardéchois des trois vallées de La Voulte, devait lui partir ce mardi soir, également pour Bruxelles. Le voyage scolaire a été annulé sur décision du principal de l'établissement et avant les consignes de la ministre de l'Education nationale. Les 38 élèves de deux classes de 3ème devaient passer trois jours dans la capitale belge et rentrer samedi. Les professeurs réfléchissent à une autre sortie pédagogique "à la journée" en remplacement de ce séjour.

→ Notre dossier sur "Les attentats de Bruxelles"