Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Les lycéens découvrent l'Histoire autrement au festival du film de Pessac

mercredi 22 novembre 2017 à 18:51 Par Seina Baalouche, France Bleu Gironde

Pour cette édition du festival international du film d'Histoire de Pessac, 11.500 élèves et professeurs assistent à des projections. Cette année, le Royaume-Uni est mis à l'honneur. Les groupes scolaires de Nouvelle-Aquitaine se sont vus proposer une vingtaine de films sur ce thème.

Le Royaume-Uni est mis à l'honneur au festival international du film de Pessac
Le Royaume-Uni est mis à l'honneur au festival international du film de Pessac © Radio France - Seina Baalouche

Pessac, France

Au programme de ce festival, une centaine de films, des dizaines d'avant-premières et de débats majoritairement sur le thème du Royaume-Uni. Des long métrages projetés du 20 au 27 novembre. 11.500 élèves et professeurs de Nouvelle-Aquitaine découvrent ainsi l'Histoire de ce pays voisin. Une vingtaine de films sur ce thème leur sont proposés. Faire participer des jeunes à ce festival, c'est avant tout leur permettre de découvrir l'Histoire autrement.

"Quand on voit l'Histoire par l'image, c'est plus intéressant que de l'entendre simplement"

Louise, 17 ans, sort tout juste de la salle. Elle vient de voir Le discours d'un roi. Un film britannique sur le couronnement de George VI juste avant la Seconde guerre mondiale. "Je ne connaissais pas l'Histoire de l'Angleterre donc c'était intéressant, mais ce n'est pas trop mon type de film normalement", confie-t-elle. Des films sur l'Histoire que les jeunes ne vont pas forcément aller voir par eux-mêmes, comme l'explique German, lycéen de l'établissement Montesquieu à Bordeaux :

Je n'irai pas voir ce genre de film seul mais plutôt avec des adultes. Quand on est plus jeune, on préfère aller voir des blockbusters ou des films un peu plus comiques."

Théo n'est pas vraiment fan d'histoire habituellement, et pourtant cette séance de cinéma lui a bien plu : "Quand on voit l'Histoire par l'image, c'est plus intéressant que de l'entendre simplement. Du coup on s'y intéresse plus", explique-t-il. Une expérience que certains aimeraient bien retenter en-dehors du cadre scolaire. C'est le cas de Pablo, 18 ans. Il vient de voir Les suffragettes, un film sur la lutte des femmes anglaises pour obtenir le droit de vote. "Ça stimule notre devoir d'humain de se battre pour certaines causes comme dans le film", décrit le lycéen.

Des films sélectionnés en fonction du programme scolaire

Ce long métrage est bien utile à Françoise Puel qui est professeure d'histoire au lycée Montesquieu à Bordeaux. Cette enseignante amène ses élèves voir les films du festival depuis dix ans :

L'évolution de la place des femmes dans la République Française est à traiter dans le programme d'histoire de première. Et donc je vais faire un travail de comparaison entre le Royaume-Uni et la France. L'intérêt, c'est de voir une oeuvre de fiction tout en ayant une étude historique du sujet."

11.500 élèves et professeurs assistent à des projections dans le cadre de ce festival. Un nombre de participants qui a pratiquement doublé par rapport à l’année dernière.