Faits divers – Justice

Les magistrats de Vaucluse réagissent à la démission de Christiane Taubira

Par Aurélie Lagain, France Bleu Vaucluse jeudi 28 janvier 2016 à 6:53

Christiane Taubira
Christiane Taubira © Maxppp

Véronique Léger, vice-président du tribunal de grande instance de Carpentras, rappelle que Christiane Taubira n'a pas mené à bien tous les chantiers de la justice, mais qu'elle en a préservé l'indépendance.

Christiane Taubira a démissionné de son poste de ministre de la Justice à cause d'un "désaccord politique majeur" avec le gouvernement sur la réforme de la déchéance de nationalité.

"Je choisis d'être fidèle à moi même, à mes combats, à mes engagements..." a déclaré la ministre peu avant la cérémonie de passation de pouvoirs avec son successeur, Jean-Jacques Urvoas, député du Finistère et proche de Manuel Valls.

Mariage pour tous, réforme de la justice, lutte contre le terrorisme, indépendance politique... Les chantiers lancés par Christiane Taubira ont été nombreux et son action a rarement laissé indifférent, dans l'opinion publique comme chez professionnels de la justice. 

Comme en témoigne Véronique Léger, vice-présidente du tribunal de grande instance de Carpentras et secrétaire nationale de l'Union syndicale des magistrats.

Véronique Léger avec Daniel Morin