Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Les mains "trop occupées" par sa compagne, un routier zigzaguait sur l'autoroute A 7

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche, France Bleu

Ce chauffeur ukrainien roulait en zigzaguant sur la bande d'arrêt d'urgence à la hauteur d'Allan près de Montélimar sur l'Autoroute A7 (Drôme). Les gendarmes ont compris pourquoi en s'approchant : l'homme prodiguait des caresses intimes à sa compagne tout en conduisant.

 Le camion du chauffeur ukrainien qui zigzaguait sur la bande d'arrêt d'urgence de l'A7
Le camion du chauffeur ukrainien qui zigzaguait sur la bande d'arrêt d'urgence de l'A7 - Gendarmerie Nationale

Allan, France

C'est un peu avant 14 heures que les gendarmes de l'Escadron départemental de Sécurité Routière de la Drôme repèrent le comportement dangereux de ce poids lourd immatriculé en Slovaquie. Le camion roule en zigzaguant sur la bande d'arrêt d'urgence de l'autoroute A7 vers Allan près de Montélimar en direction du Sud. 

Lorsqu'ils s'approchent, les militaires comprennent  les raisons de cette conduite inappropriée : l'homme, un Ukrainien de 50 ans, n'a pas franchement les mains sur le volant mais plutôt sur le corps de sa compagne à côté de lui. 

Contravention de 90 euros 

Les gendarmes font signe à ce routier de se remettre sur les voies de circulation normales et de les suivre jusqu'à l'aire de repos la plus proche. 

Le routier obtempère, mais à petite vitesse. Il ne dépasse pas le 60 km/h et va même jusqu'à s’arrêter sur la bretelle d’accès de l'aire de repos. Le temps, sans aucun doute, pour sa compagne et lui même de se rhabiller. 

Ce chauffeur a été verbalisé pour conduite sur la bande d’arrêt d'urgence, la seule infraction inscrite dans le code de la route. Il a réglé 90 euros avant de repartir. 

Choix de la station

France Bleu