Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les maires du Limousin affichent leur unité après les attentats de Paris

-
Par , France Bleu Limousin
Limoges, France

Après les attaques meurtrières de vendredi dernier, les maires de la Haute-Vienne voulaient manifester sur la voie publique. Finalement, le préfet leur a demandé de se réunir, hier, en préfecture. L'occasion pour lui de leur expliquer en quoi consiste l'Etat d'urgence dans le département.

Le préfet de la Haute-Vienne, Laurent Cayrel, face aux élus du département
Le préfet de la Haute-Vienne, Laurent Cayrel, face aux élus du département © Radio France - Jérôme Ostermann

Ils sont venus très nombreux jeudi soir en préfecture. Les maires de la Haute-Vienne tenaient clairement à être présents. D'abord pour afficher une indispensable unité nationale. Le geste est certes symbolique mais aussi très important aux yeux du préfet du département Laurent Cayrel :"C'est dans l'adversité qu'il faut se serrer les coudes. La France est confrontée à une véritable situation de guerre. Cela suppose que la solidarité nationale, l'unité nationale, prime sur tout le reste. Et qui mieux que les maires incarnent cette unité républicaine ? Avoir un dialogue permanent avec eux, c'est un moyen de conforter la nation dans sa résistance au terrorisme.

Les élus se posent des questions quand à la protection des populations

Cette réunion a aussi été l’occasion pour les élus de partager leurs interrogations, surtout en ce qui concerne la protection des populations. Le préfet a rappelé en quoi consiste l'Etat d'urgence au niveau local. C'est d'abord la création d'un état major départemental de sécurité qui réunit presque chaque jour, police, gendarmerie, armée, les renseignements généraux et services de l'Etat. Ce sont aussi des mesures de surveillance renforcées, une augmentation des patrouilles et des contrôles inopinés. En ce qui concerne les renforts de l'armée, le préfet attend toujours l'arbitrage de l'Etat. 

"Ne pas céder à la peur et à la panique" - Laurent Cayrel, préfet de la Haute-Vienne

Quand aux événements culturels et sportifs, et les marchés de Noël, ils sont tous maintenus. "La vie doit continuer, y compris la vie économique" dit Laurent Cayrel mais cela demande une vigilance de tous les instants, une surveillance visuelle, notamment en ce qui concerne les écoles et les bâtiments publics. Le préfet a aussi annoncé qu'il rencontrerait ce vendredi, à leur demande, les représentants de la communauté musulmane de Haute-Vienne.

Vendredi matin, le Préfet de Corrèze a organisé une réunion similaire avec l'ensemble des maires du département.

Les maires de Corrèze réunis en préfecture vendredi
Les maires de Corrèze réunis en préfecture vendredi - Philippe Graziani

  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess