Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Les meurtriers de Romain Barré jugés à huis clos devant la cour d'assises de Loire-Atlantique

-
Par , France Bleu Loire Océan, France Bleu

Le procès des meurtriers présumés de Romain Barré débute ce lundi matin à Nantes devant la cour d'assises de Loire-Atlantique. Le meurtre glaçant de cet agent immobilier nantais de 38 ans remonte à il y a trois ans, en septembre 2016. Tout était parti d'un simple vol de voiture.

La disparition de Romain Barré avait créé beaucoup d'effroi à Nantes.
La disparition de Romain Barré avait créé beaucoup d'effroi à Nantes. © Maxppp -

Nantes, France

On se souvient de ces affiches placardées un peu partout dans le centre ville de Nantes, quand Romain Barré n'était encore que porté disparu. On se souvient de cette foule place Graslin au lendemain de la découverte du corps de l'agent immobilier dans la Loire : plus de 2000 anonymes présents à la marche blanche organisée par les proches. On se souvient aussi de ce vibrant hommage rendu au stade de la Beaujoire, pendant un match Nantes-Rennes; une minute non pas de silence mais d'ovation car Romain Barré était supporter du FC Nantes. Le club garde encore dans ses archives des photos de joueurs portant un t-shirt à son effigie avec cette inscription  "Romain à jamais dans  nos coeurs". 

L'hommage à Romain Barré rendu au stade de la Beaujoire en octobre 2016. - Aucun(e)
L'hommage à Romain Barré rendu au stade de la Beaujoire en octobre 2016. - Arnaud Duret

Trois ans plus tard débute donc le procès des meurtriers. Ils sont très jeunes : 16, 18 et 19 ans au moment des faits. Il y a deux garçons qui reconnaissent avoir étranglé Romain Barré puis jeté son corps dans la Loire. Et une fille poursuivie pour complicité de meurtre. 

Une histoire glaçante

Le meurtre de cet agent immobilier de 38 ans remonte au mois de septembre 2016.  Il avait marqué les esprits. Car Romain Barré était mort pour une simple histoire de vol de voiture. Une histoire glaçante. Le 28 au petit matin ce Nantais qui travaille tour Bretagne sort d'un restaurant et trouve plus sage de rester dans sa voiture place Viarme plutôt que de rentrer chez lui sur les boulevards. Il s'endort dans sa Peugeot 207. Non loin de là : trois jeunes dans une Clio, en errance. Depuis plusieurs semaines cette fille et ces deux garçons sans domicile fixe vivent de menus larcins et décident de voler Romain Barré. Sa carte bancaire, sa voiture. Les choses dégénèrent. Le trentenaire est étranglé et reçoit des coups de poing sur la tête. Il est ensuite placé dans le coffre de sa propre voiture et jeté à la Loire face à Trentemoult. Son corps est retrouvé trois semaines plus tard après d'intenses recherches. 

  - Visactu
© Visactu -

Franck Louvrier avait pris la parole au moment de la disparition de Romain Barré, l'homme politique de droite la reprend aujourd'hui; il était le cousin germain de la victime :

Romain était devenu agent immobilier par la force de son travail. Il aimait vivre et sortir avec ses amis. C'est difficile de voir que les choses s'arrêtent si brutalement" - Franck Louvrier

Franck Louvrier aimerait que des leçons soient tirées :

Les responsables politiques doivent tirer des leçons de tout cela. Ce drame ne doit pas se banaliser. A mon avis on est une ville qui ne se protège pas assez. A Nice vous avez près de 2000 caméras, à Nantes moins de 200"  - Franck Louvrier

Franck Louvrier

Sept jours de procès

L'audience devant la cour d'assises de Loire-Atlantique est prévue pour durer sept jours. Elle est à huis clos; sans public ni journaliste, car l'un des accusés était mineur au moment des faits. Pas moins de six avocats se succéderont à la barre.  Cécile De Oliveira représentera l'ex petite amie de la victime, Matthieu Creach sa mère et Loïc Cabioch son père.

Le père de Romain Barré attend que chacun des trois accusés assume ses responsabilités dans ce qui s'est passé, dans ce qu'ils ont fait à son fils" - Loïc Cabioch, avocat du père de Romain Barré 

Loïc Cabioch, avocat du père de Romain Barré

C'est une affaire effroyable, parce que pour uniquement voler une voiture on donne la mort à un jeune homme qui dormait tranquillement. On a le sentiment que ça pourrait arriver à chacun d'entre nous" - Loïc Cabioch

Les accusés ont chacun un avocat différent. Benoît Poquet défendra les intérêts du plus âgé, aujourd'hui âgé de 22 ans; il risque l'emprisonnement à perpétuité.

Plusieurs années après les faits on a du mal à expliquer comment mon client a pu commettre l'irréparable. Il a pleinement conscience de ce qu'il a fait et souhaite apporter le maximum d'éléments" - Benoit Poquet, avocat d'un des meurtriers présumés 

Benoît Poquet

Le plus jeune coaccusé, aujourd'hui âgé de 19 ans sera défendu par Olivier Méchinaud.

(Mon client) avait tout juste 16 ans, si l'excuse de minorité est levée il encourt 30 ans d'emprisonnement" - Olivier Méchinaud

L'un des enjeux du procès sera d'établir le rôle exact de la jeune femme coaccusée. Elle nie avoir été complice du meurtre.

(Ma cliente est) évidemment coupable d'une mauvaise vie depuis un certain temps, mais pas coupable d'avoir participé au meurtre de Roman Barré. Si elle a pu voir ses deux amis faire des allers-retours entre la voiture et la Loire, elle a cru à des affaires dont ils se débarrassaient" - Olivier Renard, avocat de la jeune femme coaccusée

Olivier Renard

Olivier Renard plaidera pour que la jeune coaccusée sorte libre de ce procès.

Le verdict doit être rendu le mardi 17 septembre.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu