Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Les opérations de noyage se poursuivent à Générac après l'incendie qui a détruit 488 hectares de végétation

-
Par , France Bleu Gard Lozère, France Bleu

350 pompiers restent mobilisés ce mercredi à Générac après l'incendie qui a détruit 488 hectares de végétation. Deux Canadair sont encore sur place pour noyer les sols encore brûlants.

Les pompiers s'emploient à noyer les sols
Les pompiers s'emploient à noyer les sols © Radio France - Mélodie Viallet

Générac, France

Quelque 350 pompiers sont encore mobilisés à Générac ce mercredi matin pour noyer les sols après le gigantesque incendie qui a détruit 488 hectares de végétation. L'opération consiste à envoyer de l'eau sur les braises encore chaudes. Elles sont susceptibles de provoquer de nouvelles flammes. Les températures restent élevées et la végétation est très sèche. 

L'électricité rétablie en début d'après-midi 

Toute la matinée, des équipes d'Enedis ont travaillé pour réparer les lignes électriques endommagées par le feu. Une centaine de foyers sont concernés. Dans certains endroits, des groupes électrogènes ont été apportés. Selon le directeur d'Enedis Gard, tout devrait revenir à la normale en fin de matinée ou début d'après midi. 

Le feu est parti d'une zone boisée

Ce mercedi matin, les gendarmes du Gard se sont rendus sur les lieux pour déterminer l'origine de cet incendie. Selon le colonel Haas, le feu est parti d'une zone boisée, sans aucune habitation ni route à proximité. Les investigations sont en cours pour entendre des témoignages de riverains et tenter de savoir dans quelles circonstances l'incendie s'est déclaré. Elles vont prendre plusieurs jours. 

La solidarité s'organise

De leur côté, les agriculteurs du Gard s'organisent pour venir en aide à leurs collègues sinistrés. L'objectif est de faire remonter leurs besoins pour organiser les moyens à mettre en place. Plusieurs manades ont été touchées par l'incendie. Il a fallu mettre en sécurité de nombreux chevaux et taureaux. 

Christophe Castaner, le ministre de l'Intérieur, est attendu à Générac en fin d'après-midi pour rendre hommage aux pompiers et aux gendarmes.