Faits divers – Justice DOSSIER : L'affaire Xavier Dupont de Ligonnès

Les ossements découverts près de Fréjus ne sont pas ceux de Xavier Dupont de Ligonnès

Par Isabelle Lassalle, France Bleu Azur, France Bleu Loire Océan et France Bleu Provence mercredi 29 avril 2015 à 11:36 Mis à jour le lundi 4 mai 2015 à 10:43

Découverte de restes humains, au bord de la D4.
Découverte de restes humains, au bord de la D4. © MaxPPP

Des ossements ont été découverts mardi 28 avril, dans une forêt près de Fréjus dans le Var, proche de l'endroit où Xavier Dupont de Ligonnès a été vu pour la dernière fois. Après analyses, ces éléments n'appartiennent pas à son profil génétique a annoncé lundi 4 mai la procureure de Draguignan.

Les ossements humains découverts mardi près de Fréjus ne sont pas ceux de Xavier Dupont de Ligonnès.

"Les expertises effectuées à partir des prélèvements d'ADN recueillis aussi bien sur les ossements humains que sur divers objets personnels découverts sur place ont permis de mettre en évidence un profil génétique unique. e profil génétique ne correspond pas à celui de Xavier Dupont de Ligonnès et ce n'est donc pas son corps qui a été découvert le 28 avril 2015 à Fréjus " a annoncé la procureure de Draguignan Danielle Drouy-Ayral.

Les ossements avaient été découverts, tard, mardi soir, dans la forêt de Bagnols dans le Var, près de Fréjus. Un promeneur a alerté le commissariat. Le lieu rappelle le dernier endroit où Xavier Dupont de Ligonnès a été vu . Son épouse et ses quatre enfants ont été tués en 2011.

Analyses des ossements à Marseille

Un laboratoire marseillais est en charge des analyses ADN sur les éléments découverts. Les résultats seront connus dans l'après-midi du lundi 4 mai.

"Nous n'avons aucun nom à mettre sur ces ossements (...). Nous allons suivre toutes les pistes ", a précisé la procureure de Draguignan Danielle Drouy-Ayral qui appelle à rester très prudent.

Il ne s'agit "pas d'un squelette (...), ce sont des ossements avec manifestement les traces d'une vie pendant quelques semaines, quelques mois. Nous n'en savons rien actuellement . Il ne faut pas déduire de la présence du SRPJ sur les lieux qu'il s'agit de Monsieur Xavier Dupont de Ligonnès ", a précisé la procureure de Draguignan.

Le parquet de Nantes est en charge du dossier du quintuple assassinat à Nantes. Xavier Dupont de Ligonnès y fait figure de principal suspect . Il avait été aperçu, pour la dernière fois, le 15 avril 2011, à la sortie d'un hôtel Formue 1 situé dans la commune voisine de Roquebrune-sur-Argens. Il portait alors un étui pouvant, éventuellement, contenir une carabine.

Des recherches sans aucun résultat

Pourtant, l'homme n'a jamais été retrouvé depuis cette date, malgré un mandat d'arrêt international lancé contre lui. Il a été signalé plusieurs fois, dans différents lieux en Europe, mais aucun de ces signalements, systématiquement vérifiés, n'a été concluant.

En mai 2013, de nouvelles recherches avaient été entreprises . Des enquêteurs des polices judiciaires de Nantes et de Toulon, des gendarmes du Var et des pompiers avaient effectué des fouilles dans le Var, et notamment dans le massif des Maures. Sans résultat.

Les corps de sa femme et de ses quatre enfants avaient été retrouvés dans la maison familiale de Nantes le 21 avril 2011. Tous avaient été tués de plusieurs balles de 22 long rifle.

À lire aussi : > La maison de Xavier Dupont de Ligonnès mise en vente à Nantes ? > Le corps de Dupont de Ligonnès retrouvé à Cogolin ? > Nouvelles recherches dans l'affaire Dupont de Ligonnès dans le Var

L'affaire De Ligonnès relancée après la découverte d'ossements près de Fréjus. - Aucun(e)
L'affaire De Ligonnès relancée après la découverte d'ossements près de Fréjus.