Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Les parents du jeune boxeur lynché à Salon-de-Provence veulent que tous les responsables soient punis

-
Par , France Bleu Provence, France Bleu

Une semaine après avoir été roué de coups devant son lycée à Salon-de-Provence, Grégory est encore traumatisé. Cinq jeunes sont sous contrôle judiciaire. Les parents disent avoir identifié 20 autres adolescents.

Grégory entouré de ses deux parents
Grégory entouré de ses deux parents © Radio France - David Aussillou

Lynché par une vingtaine de jeunes devant son lycée à Salon-de-Provence, Grégory, 17 ans, reste traumatisé. Sorti de l'hôpital avec de multiples contusions, une dent cassée et des problèmes cervicaux, le jeune boxeur est persuadé d'être tombé dans un guet-apens. Mercredi dernier, après avoir rapidement pris le dessus face à un jeune lycéen, Grégory s'est retrouvé face à une vingtaine d'autres adolescents. "J'ai vu des pieds partout sur moi, raconte-t-il. Je ne suis resté conscient que pendant quelques secondes. Je me suis évanoui de suite".

Grégory est resté inanimé pendant au moins deux minutes. Comme le montrent les vidéos enregistrées par plusieurs lycéens et mises en ligne sur les réseaux sociaux, une vingtaine de jeunes se jettent sur l'adolescent. "C'était de la sauvagerie, estime Jérôme, son père. On voit des jeunes au quatrième rang qui poussent pour venir mettre un coup de pied et repartir en courant. Un vrai massacre".

Les parents réclament d'autres arrestations

Après 24 heures de garde à vue, cinq adolescents ont été présentés samedi dernier à un juge pour enfants. Ils ont été placés sous contrôle judiciaire. "Mais ce n'est qu'un début, prévient Me Jean-Christophe Basson-Larbi, l'avocat de Grégory et de ses parents. La police et le magistrat ont le signalement et les coordonnées d'une dizaine d'autres personnes. Des témoins ont parlé et l'enquête est loin d'être terminée. Une vingtaine de jeunes se sont acharnés sur Grégory".

Ce lundi, les cinq jeunes interpellés par la police ont pu regagner leur lycée. Une situation insupportable pour la famille de la victime qui réclame des sanctions immédiates de la part de l'Éducation nationale. "Il faut respecter le temps de l'enquête et de la justice pour des faits survenus à l'extérieur de l'établissement" répond le rectorat de l'académie d'Aix-Marseille.

Reste également à comprendre pourquoi Grégory, habitué des règles des sports de combat, s'est retrouvé dans une telle situation en sortant du lycée mercredi dernier. "Il sait parfaitement que la boxe se pratique dans le respect, explique Valérie, la maman de l'adolescent. La violence comme ça est inacceptable. Si mon fils avait fait une chose pareille, mon mari et moi l'aurions amené au commissariat".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu