Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Éducation

Les parents du Mesnil sous Jumièges ne veulent pas de classes à quadruple niveau

mardi 12 mars 2019 à 16:05 Par Anne Bertrand, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

Les parents du Mesnil sous Jumièges, en Seine Maritime, ont bloqué l'école ce mardi matin. Une des trois classes est menacée de fermeture. Les 56 élèves se retrouveraient alors à la rentrée prochaine dans deux classes à quadruple niveau.

Les parents du Mesnil sous Jumièges se mobilisent pour garder leur 3ème classe
Les parents du Mesnil sous Jumièges se mobilisent pour garder leur 3ème classe © Radio France - Anne Bertrand

Le Mesnil-sous-Jumièges, France

Le printemps arrive et avec lui son lot d'écoles mobilisées contre les fermetures de classes. Parmi elles, Le Mesnil sous Jumièges, une commune de 630 habitants à l'ouest de Rouen. Les parents ont bloqué l'école durant une heure ce mardi matin: une des trois classes est menacée. Les effectifs prévus à la rentrée prochaine sont pourtant en hausse, avec 56 élèves. Mais, selon la maire Eva Lemarchand, "il n'y a plus de seuil": c'est l'explication fournie par l'inspectrice. L'élue fulmine: "Voilà ce que l'Education nationale ose proposer à des petites écoles rurales!"

Si la fermeture se confirme, l'école du Mesnil sous Jumièges fonctionnera avec deux classes à quadruple niveau et les élèves de CP se retrouveront avec les petits de maternelle. Pour les parents, les enfants n'apprendront pas dans d'aussi bonnes conditions qu'aujourd'hui. Comme dit Alexandre, l'un des papas mobilisés: "J'ai un de mes enfants qui a du mal. Si on ferme une classe, comment on va pouvoir s'en occuper? Vu qu'ils sont plus nombreux, on va plus les laisser aller." Les parents espèrent que leur mobilisation paiera. Ils ont aussi lancé une pétition sur Internet.

Une centaine de fermetures de classes contre 90 ouvertures

Il y a deux ans, l'école du Mesnil sous Jumièges était déjà menacée d'une fermeture de classe. La commune avait gagné au tribunal administratif face à l’Éducation nationale. La maire se dit prête, s'il le faut, à retourner devant la justice. 

Parmi les écoles en Seine Maritime également mobilisées contre une fermeture de classe: Sahurs, Boos, Monchy sur Eu ou encore le regroupement pédagogique intercommunal des 3 Vallées, près de Buchy. La carte scolaire 2019, telle qu'elle se dessine dans le département, prévoit une centaine de fermetures de classe contre environ 90 ouvertures.  Les syndicats et l'Inspecteur d'Académie se retrouvent ce jeudi après-midi pour négocier. 

Une vingtaine de parents se sont mobilisés devant l'école du Mesnil sous Jumièges