Faits divers – Justice

Les parents du militaire berruyer porté disparu à Chambéry appellent la population à l'aide

Par Nicolas Peronnet, France Bleu Berry, France Bleu Pays de Savoie et France Bleu mercredi 19 avril 2017 à 16:37

Cécile et Didier Noyer appellent la population à l'aide pour retrouver leur fils Arthur,  un militaire du 13e BCA porté disparu à Chambéry depuis une semaine
Cécile et Didier Noyer appellent la population à l'aide pour retrouver leur fils Arthur, un militaire du 13e BCA porté disparu à Chambéry depuis une semaine © Radio France - Nicolas Peronnet

Les proches d'Arthur appellent les Chambériens à l'aide. Les parents du jeune militaire du 13e Bataillon de Chasseurs Alpins, originaire de Bourges, demandent aux habitants de les aider à retrouver leur fils, porté disparu depuis une semaine. L'enquête est au point mort.

Dès qu'ils ont appris la nouvelle, les parents et le frère d'Arthur, porté disparu depuis une semaine, ont quitté Bourges pour s'installer dans un hôtel de l'agglomération chambérienne. Aidés par cinq amis du jeune homme, Cécile et Didier Noyer placardent des centaines de photos en ville pour alerter la population et tenter de retrouver la trace du militaire de 23 ans. Il n'a plus donné signe de vie depuis une soirée en discothèque le 12 avril. Ils ne croient pas à une disparition volontaire, même si l'important dispositif de recherche déployé par la gendarmerie et l'armée n'a pour l'instant rien donné.

"Impossible qu'il n'y ait pas un facteur extérieur" — Didier Noyer, le père d'Arthur

Arthur Noyer, au profil "sans histoire" selon ses parents, a été vu pour la dernière fois vers 4 heures du matin sur des images de vidéosurveillance du quartier Curial à Chambéry, où il venait de passer la soirée dans plusieurs bars. On le voit faire du stop seul, sans doute pour rejoindre la caserne du 13e BCA à Barby, à quelques kilomètres. Depuis, plus rien.

"Il est impossible qu'il ait décidé de partir consciemment sans donner de nouvelles" estime son père Didier : "Il y a forcément un facteur extérieur. Nous sommes une famille ordinairement saine. On communique, on échange, dans une proximité authentique. Nous avons exploré avec la gendarmerie tous ses trajets possibles. L'hypothèse la plus plausible est qu'il ait été pris en stop et que cela ce soit mal passé. On garde espoir, mais on ne peut pas envisager les pistes les plus dramatiques".

Appel à témoins

Au moment de sa disparition, Arthur Noyer portait un jean beige clair et un tee-shirt blanc avec col et manches de couleur noire. Il mesure 1,73 m, cheveux courts châtains, et yeux couleur noisette. En cas d'informations, contacter la gendarmerie de Challes-les-Eaux au 04 79 72 87 79.