Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Nordahl Lelandais

Affaire Maëlys : Nordahl Lelandais a consulté des sites pédopornographiques quelques heures après la mort de la fillette

vendredi 16 mars 2018 à 6:04 Par Léopold Strajnic, France Bleu Besançon, France Bleu Isère, France Bleu Pays de Savoie et France Bleu

INFO FRANCE BLEU – Les expertises des connexions internet de Nordahl Lelandais seront au cœur de l’audition prévue lundi matin à Grenoble. Selon une source judiciaire, le principal suspect dans l'affaire Maëlys a consulté des sites pédopornographiques quelques heures avant et après la disparition.

Nordahl Lelandais a, selon une source judiciaire , consulté des sites pédopornographiques la nuit de la disparition de Maëlys et après.
Nordahl Lelandais a, selon une source judiciaire , consulté des sites pédopornographiques la nuit de la disparition de Maëlys et après. - Capture d'écran

Grenoble, France

Lundi, Nordahl Lelandais quittera l’unité hospitalière du Vinatier à Bron (Rhône) pour être entendu une nouvelle fois au palais de justice de Grenoble par les juges d’instruction chargés de l’enquête sur la mort de Maëlys. 

Si le procureur de la république de Grenoble, Jean-Yves Coquillat, a démenti jeudi la présence de traces ADN au domicile du suspect, contredisant des supposées fuites relayées dans la presse, les juges ont bien d’autres zones d’ombre à lever dans cette enquête, pour tenter d’établir le scénario de cette nuit du 27 août à Pont-de-Beauvoisin durant laquelle la fillette de 9 ans a été enlevée. 

Des sites pédopornographiques consultés la nuit de la disparition

Cette seconde audition depuis les aveux du 14 février constitue une nouvelle occasion pour les juges d’instructions de percer le mystère des circonstances de la mort de Maëlys. Jusqu’à présent, Nordahl Lelandais est resté muet sur ce point, se contentant d’affirmer sans plus de précision que la mort de la fillette est survenue "accidentellement". 

Mais cette thèse ne convainc pas les enquêteurs. D’autant que l’analyse de ses connexions internet révèlent un élément troublant. L’ancien militaire a consulté des sites pédopornographiques la nuit de la disparition de Maëlys, mais également le lendemain, le dimanche, après la mort de la fillette, précise une source judiciaire à France Bleu Isère, et ce avant que les gendarmes n’entendent pour la toute première fois Nordahl Lelandais comme témoin dans la soirée. 

Traitement lourd

Les penchants pédopornographiques du suspect seront au cœur de l’audition des juges d’instruction ce lundi. A moins que celle-ci ne soit écourtée, comme la précédente audition huit jours après les aveux. Lelandais avait refusé de répondre aux magistrats prétextant "qu’il n’était pas en état", en raison du traitement lourd qu’il suit depuis qu’il est interné à l’unité hospitalière du Vinatier à Bron.

Pour en savoir plus

  • Consultez notre dossier sur l'affaire Maëlys, l'affaire Arthud Noyer et les autres affaires qui touchent Nordahl Lelandais