Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Les pirates des autoroutes du Gard incarcérés

jeudi 28 septembre 2017 à 20:00 Par Ludovic Labastrou, France Bleu Gard Lozère et France Bleu

L'été dernier, ils ont terrorisé, sur la route des vacances, les touristes circulant à bord de grosses cylindrées. Le gang des autoroutes est responsable d'une dizaine d'agressions commises dans le Gard. Les 4 jeunes hommes ont été mis en examen notamment pour association de malfaiteurs et écroués.

Le procureur de Nîmes entouré des enquèteurs de la gendarmerie du Gard.
Le procureur de Nîmes entouré des enquèteurs de la gendarmerie du Gard. © Radio France - Ludovic Labastrou

Nîmes, France

Les quatre pirates de l'autoroute des vacances ont été incarcérés ce mercredi soir. L'été dernier, sur les Autoroutes A9 et A7, ils ont terrorisé les touristes étrangers circulant en direction de l'Espagne à bord de grosses cylindrées.

On leur reproche, une dizaine d'agressions, commises dans le Gard. Âgés de 21 à 26 ans et ayant à leur actif plusieurs condamnations, le gang des autoroutes A9 et A7, percutait les voitures des vacanciers allemands, suisses, néerlandais ou Luxembourgeois pour leur dérober leurs valeurs. Ils ont été mis en examen pour association de malfaiteurs et vols en bande organisée. Des faits pour lesquels ils encourent jusqu'à trente ans.

Portables, argent, bijoux. Les touristes terrorisés étaient roués de coups.

Le gang des autoroutes volait des voitures de fortes cylindrées sur Nîmes puis écumait l'A9 et l'A7. Il percutait à très grande vitesse les véhicules des touristes pour les forcer à s’arrêter sur la bande d’arrêt d'urgence ou parfois les agressait sur les aires d'autoroutes. 8 personnes, au total, avaient été interpellées ce dimanche par les hommes de la section de recherche de Nîmes. Des gendarmes du Gard qui agissaient sur commission rogatoire délivrée par un juge d'instruction du TGI de Nîmes.

Encagoulés et parfois armés, les pirates frappaient à l'aide de barre de fer ou aspergeaient avec des extincteurs les malheureux vacanciers. Leur voitures étaient ensuite vidées de leur contenu puis brûlées. Sur la dizaine de véhicules de forte puissance dérobés, seuls deux ont échappé à la destruction par incendie.

Un Gardois de 86 ans suivi puis agressé, 45 jours d'ITT

De l'ultra violence. Un Gardois de 86 ans agressé lui aussi, la seule victime hexagonale des pirates de la route, a écopé d'une ITT de 45 jours. L'information judiciaire ouverte comportera aussi un volet international. Les touristes allemands ou néerlandais seront entendus dans le cadre d'expertises psychologiques

"C'est une délinquance typique dans le Gard, d'une violence extrême et sans limite."

Eric Maurel, procureur de la république de Nîmes

"Malgré leur jeune âge, on peut parler d'une équipe chevronnée."

François Devigny, patron de la section de recherche de Nîmes.

Quatre autres personnes ont été interpellées. Elles ont été remises en liberté. Mais les investigations se poursuivent pour mesurer leur implication exacte dans ce dossier.