Faits divers – Justice

Les polices municipales et la gendarmerie en liaison radio dans le Grésivaudan

Par Julien Morin, France Bleu Isère lundi 30 janvier 2017 à 17:45

Les policiers municipaux et la gendarmerie pourront désormais communiquer directement dans 14 communes du Grésivaudan
Les policiers municipaux et la gendarmerie pourront désormais communiquer directement dans 14 communes du Grésivaudan © Radio France - Julien Morin

Pour la première fois en France, un dispositif de radiocommunication entre les deux forces municipales et de l'État est mis en place à l'échelle d'un territoire intercommunal aussi étendu : 14 communes de la communauté de communes du Grésivaudan sont concernées.

D'une simple pression sur un bouton, policiers municipaux et gendarmes pourront communiquer sur les 14 communes de la communauté de communes du Grésivaudan qui ont signé la convention radiocommunication lundi. Sont concernées : les communes d'Allevard, Bernin, Biviers, Crêts en Belledonne, Crolles, Froges, Le Cheylas, Le Versoud, Montbonnot, Pontcharra, Saint-Ismier, Saint-Martin d'Uriage, Villard-Bonnot et Saint-Nazaire les Eymes.

Les véhicules des polices municipales seront équipés en avril 2017

Les policiers municipaux seront donc équipés de radio leur permettant de communiquer avec les gendarmes. La communauté de commune et la gendarmerie travaillent depuis deux ans à ce projet. "C'est le moyen de lutter contre certains actes de délinquance et de protéger les polices municipales, explique Francis Gimbert, le président de la communauté de commune Le Grésivaudan. Les policiers municipaux pourront alerter directement, sans attente, la police municipale, ça permet de gagner en efficacité. La délinquance n'est pas particulièrement élevée sur le Grésivaudan, mais ce n'est pas parce qu'elle ne l'ai pas, qu'on ne peux pas contribuer davantage à la faire baisser."

Coût du projet : 87.000€ pour Le Grésivaudan, l'État subventionne à hauteur de 5.000€

La convention signée lundi, les véhicules de police municipale des 14 communes ne seront équipés qu'à partir d'avril 2017. La communauté de commune du Grésivaudan débourse à hauteur de 88.000€ pour l'équipement. L'État participe à hauteur de 5.000€... une subvention accordée dans le cadre du Fond interministériel de prévention de la délinquance (FIPD).