Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Les policiers berrichons solidaires de leurs collègues agressés

mardi 9 janvier 2018 à 18:31 Par Viviane Le Guen, France Bleu Berry

Une quarantaine de policiers se sont rassemblés ce mardi midi devant le commissariat de Châteauroux (Indre) à l'appel de plusieurs syndicats pour dénoncer les violences dont ils sont victimes. Ils réclament des peines plus sévères à l'encontre des agresseurs visant les forces de l'ordre.

Une quarantaine de policiers se sont rassemblés ce mardi 9 janvier à Châteauroux (Indre).
Une quarantaine de policiers se sont rassemblés ce mardi 9 janvier à Châteauroux (Indre). © Radio France - Viviane Le Guen

Une quarantaine de policiers en colère se sont rassemblés devant le commissariat de Châteauroux ce mardi midi à l'appel de syndicats pour dénoncer l'agression de collègues à Champigny-Sur-Marne  (Val-de-Marne), la nuit du nouvel an. Ils étaient une quinzaine à Vierzon.

L'occasion d'exprimer leur colère face aux insultes et aux violences toujours plus nombreuses selon eux, même si les policiers castelroussins sont moins exposés que leurs collègues parisiens. "Ce week-end encore, on a eu 7 incendies de véhicules donc personne n'est à l'abri" estime Manuel Fernandez, délégué du syndicat de police unité SGP FO.

Les syndicats réclament des sanctions plus fermes à l'encontre des agresseurs de représentants des forces de l'ordre. - Radio France
Les syndicats réclament des sanctions plus fermes à l'encontre des agresseurs de représentants des forces de l'ordre. © Radio France - Viviane Le Guen

"Les délinquants n'ont plus peur d'être sanctionnés" complète Jérôme Retaillaud, secrétaire départemental adjoint du syndicat Alliance qui réclame le rétablissement des peines planchers "on veut que les agresseurs de policiers soient punis, sanctionnés pas par des rappels à la loi ou des convocations mais par des peines de prison ferme."

Le ministre de l'Intérieur a promis "une réponse forte". "L'effectivité de la réponse pénale en cas de violences commises envers un fonctionnaire de police est pour moi, et pour la garde des Sceaux - et vous le verrez dans les prochaines semaines - une priorité", a déclaré Gérard Collomb ce mardi, lors de la cérémonie de vœux du syndicat Unsa police à Paris. Il doit recevoir les syndicats de police, ce mercredi, pour "aborder plus largement la question des violences envers les forces de l'ordre."