Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Les policiers de l'Yonne veulent des moyens

-
Par , , France Bleu Auxerre

Les policiers de l'Yonne ne veulent plus de coupes dans leurs effectifs. Ils étaient plus d'une centaine réunis ce vendredi à Auxerre et Sens à l'appel du syndicat "Alliance".

Rassemblement de policiers  à Auxerre
Rassemblement de policiers à Auxerre © Radio France - Thierry Boulant

Auxerre, France

Les policiers se sont rassemblés ce vendredi matin devant les commissariats de Sens et Auxerre avec parfois le soutien d'élus.  

Besoin d'une vingtaine de postes supplémentaires

120 personnes étaient présentes au total sur les deux villes pour réclamer des créations de postes :  il en faudrait une vingtaine pour les deux commissariats, car dans l'état actuel des choses, les policiers ne peuvent plus assurer leur mission de façon satisfaisante explique ce policier du commissariat d'Auxerre : " on est cruellement en manque d’effectif. Si vous êtes agressé aujourd'hui  dans la rue, on est pas sûr de pouvoir venir à votre aide. Police secours, il y en a parfois plus qu'une sur Auxerre. Un équipage de police secours pour une ville de 40 000 habitants, c'est deux à trois personnes. S'ils sont occupés à faire des constatations sur une autre intervention ça veut dire qu'après il n' y a plus personne pour aider les citoyens de la ville ."

On ne peut plus assurer notre mission

Situation plus critique à Sens

" A Sens c'est encore beaucoup plus critique qu'à Auxerre" rajoute le fonctionnaire. "On a à peine fini de traiter une affaire qu'on repart sur une autre. Parfois nous n'avons pas le temps de nous impliquer plus qu'on devrait. On risque de passer à côté de certaines choses et de ne pas faire le travail ou la mission comme elle devrait être faite."

Les policiers d'Auxerre mobilisés - Radio France
Les policiers d'Auxerre mobilisés © Radio France - Thierry Boulant

On ne peut pas remplir toutes les missions

Cet autre policier qui patrouille la nuit dans l'Auxerrois témoigne : " il y a des nuits ou malheureusement on se retrouve à deux ou à trois pour toute la circonscription sachant qu'il y a Auxerre, Laborde, Vaux, Saint-Georges etc. On ne peut pas remplir toutes les missions, ou avec une demie heure ou trois quart d'heure de retard. _Les gens ne comprennent pas_. On fait par priorité, les tapages, les petits différends, on y va quand on a le temps. Tout dépend si les nuits sont calmes." 

Dehors dans la rue, il n'y a plus de flic

"On a passé un été très tendu où il y a eu énormément d'interventions" précise notre policier " et on a pas pu tout remplir, donc on le marque sur la main courante, on ne sait pas si çà plait ou non mais on a pas le choix et c'est de pire en pire . Dehors dans la rue , il n' y a plus de flic . "

Il n' y a plus de flic dans la rue

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu