Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice
Dossier : Attaque à la préfecture de police de Paris

Les policiers de Nancy rendent hommage aux victimes de la préfecture de police de Paris

-
Par , France Bleu Sud Lorraine, France Bleu

Un hommage national a été rendu ce mardi aux quatre fonctionnaires de la préfecture de Police de Paris tués par un de leur collègue radicalisé. À Nancy, l'ensemble des fonctionnaires du commissariat du boulevard Lobau a observé une minute de silence.

Tout l'hôtel de police de Nancy a observé une minute de silence
Tout l'hôtel de police de Nancy a observé une minute de silence © Radio France - Mohand Chibani

Nancy, France

Gardiens de la paix, officiers, personnels administratifs, l'ensemble des personnes travaillant au commissariat du boulevard Lobau a observé une minute de silence ce mardi à 11h00 en mémoire de leurs collègues tués à coups de couteau jeudi dernier à la préfecture de police de Paris. Le préfet du département a lu un bref hommage, saluant la mémoire des victimes et parlant d'un "odieux assassinat". 

Des personnes radicalisées dans de nombreuses administrations ?

L'émotion était vive mais elle n'élude pas pour autant les questions concernant les fonctionnaires radicalisés et auxquelles Cyril Bodesson, secrétaire zonal du syndicat Alternative Police CFDT aimerait trouver des réponses : "Aujourd'hui, l'heure est au recueillement et nous respectons les victimes et leurs familles mais dès les prochains jours, nous devrons ouvrir ce dossier. On sait que dans de nombreuses administrations, il y a des personnes radicalisées. Comment devons nous les traiter ? Quels postes peuvent-ils occuper ? À quelles informations peuvent-elles avoir accès ? Ce sont là les quelques questions que nous nous posons aujourd'hui et il va falloir y répondre".

Un combat sans relâche

Lors de l'hommage national aux victimes, Emmanuel Macron a appelé lui à "un combat sans relâche" contre "l'hydre islamiste". 

Très critiqué depuis l'attaque, le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner a été auditionné à huis clos mardi matin par la délégation parlementaire au renseignement sur d'éventuels "dysfonctionnements" ayant permis l'attaque.  Il devait enchaîner dans l'après-midi avec la commission des lois de l'Assemblée nationale. Il sera également interrogé jeudi par la commission des lois du Sénat.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu