Faits divers – Justice

Les syndicats dénoncent l'état des commissariats dans les Alpes-Maritimes

Par Florian Cazzola, France Bleu Azur mardi 19 septembre 2017 à 19:17

Plusieurs dizaines de photos montrant l'état de vétusté des commissariats, comme ici à Nice, ont été publié par l'UPNI.
Plusieurs dizaines de photos montrant l'état de vétusté des commissariats, comme ici à Nice, ont été publié par l'UPNI. © Radio France - UPNI

Du matériel périmé depuis plusieurs années, des plafonds entiers en train de s'écrouler. L'UPNI, union des policiers nationaux indépendants, publie plusieurs dizaines de photos pour dénoncer l'état des commissariats français. Et les Alpes-Maritimes n'échappent pas à la règle.

L'état préoccupant des commissariats français n'est pas un sujet nouveau. Depuis plusieurs mois, les syndicats tels qu' Alliance, majoritaire dans les Alpes-Maritimes, dénoncent la vétusté des équipements et alertent sur les problèmes auxquels sont confrontés les policiers et les gendarmes au quotidien. Mais la publication, le weekend dernier de plusieurs dizaines de photos par le syndicat UPNI, union des policiers nationaux indépendants, a mis en avant les conditions de travail "indignes" des forces de l'ordre.

Un des plafonds du cantonnement de CRS de l'Ariane, à Nice, est en train de s'effondrer.  - Aucun(e)
Un des plafonds du cantonnement de CRS de l'Ariane, à Nice, est en train de s'effondrer. - UPNI

"Des cafards dans les claviers d'ordinateur"

Dans plusieurs commissariats des Alpes-Maritimes, comme ailleurs en France, il n'est pas rare que les fonctionnaires utilisent le système D. Des seaux sont positionnés à même le sol pour éviter que l'eau de pluie n'inonde les sols des salles, les véhicules sont, dans certains commissariats, majoritairement hors d'usage. "Dernièrement, une dame vient déposer plainte, c'est filmé, déplore Gérald Rivière, le porte parole de l'UPNI en région PACA. On voit des cafards qui sortent du clavier de l'officier de police judiciaire qui en train de prendre la plainte."

"C'est un manque de respect envers les forces de l'ordre", Gérald Rivière, porte-parole de l'UPNI en région PACA.

Mais les photos diffusés, sont l'arbre qui cache la forêt, d'après les syndicats. Car les forces de l'ordre subissent des pressions pour ne pas dévoiler leur quotidien et les clichés se font par conséquent rares.

A Nice, les CRS prennent en photo des équipements périmés depuis plusieurs années, comme ce masque à gaz.  - Aucun(e)
A Nice, les CRS prennent en photo des équipements périmés depuis plusieurs années, comme ce masque à gaz. - UPNI

Du matériel vieux et périmé

A travers un document de 250 pages, consultable en ligne, et dans lequel est référencé les problèmes dans tous les commissariats de France, les policiers poussent un coup de gueule. "C'est un manque de respect envers les forces de l'ordre", tacle Gérald Rivière. Au cantonnement de CRS de l'Ariane, à Nice, les fonctionnaires prennent en photos leur matériel. Ci-dessus, le masque à oxygène est périmé depuis plus de six ans, et à la lecture du rapport, ce n'est pas une exception. A Antibes, les système d'alarme incendie n'est plus en service. Par conséquent, un sifflet fait office de bouton d'alerte.

Les syndicats reconnaissent cependant que des travaux sont régulièrement réalisés dans les commissariats, mais cela reste "largement insuffisants pour permettre aux policiers et aux gendarmes de travailler dans des conditions dignes de ce nom", pour le porte parole de l'UPNI en PACA.