Faits divers – Justice

Les policiers de Seine-Saint-Denis dénoncent un manque d'effectifs

Par Rémi Brancato, France Bleu Paris Région et France Bleu lundi 12 septembre 2016 à 4:00

voitures de police (illustration)
voitures de police (illustration) © Radio France - Arnaud Racapé

Bernard Cazeneuve doit se rendre ce lundi en Seine-Saint-Denis, pour une visite très attendue. Le ministre de l'Intérieur a promis des renforts de police après la mort d'un couturier chinois, agressé début août à Aubervilliers. Les effectifs sont au plus bas, selon les syndicats.

Des effectifs au plus bas. C'est le constat que font les policiers de Seine-Saint-Denis. Au 1er septembre, environ 300 fonctionnaires ont quitté le département, ayant obtenu leur mutation. Des départs qui devraient être compensés d'ici la fin de l'année par environ 270 affectations des sorties d'école. Mais pour le syndicat de police Alliance, la situation ne s'arrangera pas pour autant. "On va remplacer 1 pour 1 des effectifs en partance en mutation, mais on a perdu près de 700 effectifs sur le département et ce n'est pas acceptable" dénonce Sébastien Bailly, secrétaire régional du syndicat Alliance pour la Seine-Saint-Denis.

Les policiers demandent du renfort en Seine-Saint-Denis. Rémi Brancato

"De plus en plus de mal à assurer le travail de police au quotidien"

Selon lui, le travail au quotidien des policiers s'en ressent. "Nous avons quasiment la moitié des commissariats du département qui sont obligés de mutualiser des unités entières de voie publique" explique-t-il. "Il y a des communes qui sont en grande difficulté et qui ont de plus en plus de mal à assurer le travail de la police au quotidien" renchérit Erwann Guermeur délégué du syndicat Unité SGP Police FO 93. "Le moral des troupes n'est pas bon du tout, car on leur en demande toujours plus avec toujours moins" ajoute-t-il.

Erwann Guermeur, du syndicat Unité SGP Police FO 93

La situation préoccupe aussi les élus du département et le carnet de doléances se remplit. De nombreux maires ont écrit au ministre de l'Intérieur, au préfet ou se sont émus publiquement du manque de policiers, notamment suite à l'agression mortelle d'un ressortissant chinois à Aubervilliers, début août. Le ministre avait alors promis des renforts policiers pour la commune, sans préciser leur nombre. C'est à cette occasion qu'il avait aussi annoncé sa visite dans le département.

Ce lundi matin, Grégory Goupil, secrétaire régional adjoint du syndicat de police Alliance en Seine-Saint-Denis sera l'invité de France Bleu à 8h10. Il répondra aux questions de Noé Da Silva.

Partager sur :