Faits divers – Justice

Les policiers municipaux de Belfort passent au Taser

Par Yassine Khelfa M'Sabah, France Bleu Belfort-Montbéliard et France Bleu vendredi 30 octobre 2015 à 6:00

Premier test au taser pour les policers municipaux de Belfort
Premier test au taser pour les policers municipaux de Belfort © Radio France - Yassine Khelfa

Après les gilets pare-balles et les matraques télescopiques, les policiers municipaux de Belfort seront maintenant munis de pistolets à impulsion électrique. En revanche, pas question de passer à des armes à feu pour le maire de la ville Damien Meslot.

Depuis son élection, "la sécurité c'est sa priorité". Damien Meslot se félicite d'avoir renforcer les effectifs de la police municipal dans sa municipalité. Le député-maire ne doute pas une seule seconde de l'efficacité de son dispositif de sécurité dans la ville. Il a notamment rappelé l'utilité des caméras de vidéo-protection lorsque j'ai un homme a été attaqué au couteau le 17 octobre dernier. "Ces caméras ont permis d'appréhender les agresseurs" explique-t-il. En plus de ces moyens, il a décidé d'améliorer l'équipement des policiers municipaux pour "leur permettre de faire face à des situations dangereuses" avec des armes non létales. Pour le moment, seuls dix tasers ont été remis aux équipes. 

Une arme de "dissuasion"

C'est le maître mot utilisé par Damien Meslot pour parler de ce fameux pistolet à impulsion électrique. 

J'ai préféré équiper notre police de tasers plutôt que d'armes à feux car on sait très bien que quand on le dégaine, ça a tendance à faire reprendre l'esprit aux gens un peu excités ou un peu énervés — Damien Meslot

La règle ultime de l'utilisation de cette arme reste évidemment la légitime défense et pour les policiers municipaux c'est un bon compromis

C'est un plus, ça nous met déjà en confiance. C'est toujours mieux que de rien avoir, c'est un très bon compromis entre une arme létale et non-létale parce qu'on sait jamais sur quoi on va tomber lors de nos interventions — Laurent Cnudde, responsable de la police municipale de Belfort

Dix tasers de ce type ont été remis aux policiers municipaux de Belfort - Radio France
Dix tasers de ce type ont été remis aux policiers municipaux de Belfort © Radio France - Yassine Khelfa

En effet, l'effet dissuasif se fait ressentir. C'est simple dès que le taser est en position de tir, une caméra HD démarre ainsi qu'un petit point rouge qui vise la cible. À la manière d'un sniper, la personne est avertie, et si le policier le juge nécessaire, il peut tirer. Deux ardillons vont alors sortir, ce sont des sortes d'hameçons qui vont venir se fixer sur les vêtements de la personne. Cette dernière peut donc être électrocutée, "certaines réagissent en chutant mais en général ça les déstabilise tous" explique Laurent Cnudde.

Les policiers municipaux de Belfort seront tous formés

Évidemment pour manier ce type d'arme une formation est nécessaire. Elle se décline en deux temps, le premier basé sur le côté juridique et le deuxième axé sur le côté plus pratique. Ensuite il faut passer par la case visite médicale où un psychologue et un médecin doit valider la capacité du policier à utiliser cette arme non létale de type B. Huit policiers belfortains ont obtenu le certificat pour l'instant, huit autres doivent être formés début 2016.

Des gadgets dangereux pour l'opposition socialiste

Les socialistes avaient déjà montré toute leur hostilité concernant cette décision quand elle avait été votée en conseil municipal. Évidemment depuis, leurs position n'a pas changé. 

"C'est du cinéma et Damien Meslot joue au nouveau sherif de la ville" — Samia Jaber, élue PS

"Monsieur Meslot chasse sur le terrain du FN avec ce sujet là" — Samia Jaber