Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les policiers normands réclament des mesures fortes

Après la nouvelle série d'attaques contre les forces de l'ordre une réunion en visio-conférence a lieu ce mardi entre les syndicats de policiers et le ministre de l'intérieur Gérald Darmanin. Frédéric Desguerre, secrétaire régional d'Unité SGP-Police en Normandie était ce mardi notre invité.

Rassemblement des policiers devant l'hôtel de police place Suquet après les tirs de mortier sur le commissariat de Champigny-sur-Marne
Rassemblement des policiers devant l'hôtel de police place Suquet après les tirs de mortier sur le commissariat de Champigny-sur-Marne © Radio France - Thomas Nougaillon

Les syndicats de policiers seront écoutés ce mardi après-midi  par le ministre de l’intérieur.  Réunion prévue pour parler budget de la police  mais dont l’ordre du jour est bousculé par l’attaque de ce week-end sur le commissariat de Champigny-sur-Marne en région parisienne.  Les policiers attendent des réponses pénales plus fortes contre les auteurs de ces violences.  Et des mesures pour tous les « nuiteux » ces policiers qui travaillent la nuit. Hier des manifestations de solidarité se tenaient devant de nombreux commissariats.

Pour Frédéric Desguerre, secrétaire régional d'Unité SGP-Police en Normandie "on attend surtout des actes. On a eu des annonces de budget supplémentaire. Maintenant on attend de voir comment ça va être réparti et si ça convient à nos collègues.  Depuis 5 ans notre syndicat  a travaillé sur les "nuiteux"  et demandé des horaires moins pénibles, du matériel adapté et surtout une revalorisation salariale non négligeable.

La législation est là. Notre ministre de la justice a passé une circulaire demandant des peines plus sévères après les attaques contre les élus, on demande la même chose et on demande aussi des peines minimum. 

Aujourd'hui un gardien de la paix commence avec le Smic donc au vu des attaques contre les policiers on change de direction. Frédéric Desguerre

Sur la question des moyens: "sur la circonscription de Rouen Elbeuf il y a quelques années nous avions encore 10 véhicules de police secours qui tournaient la nuit . Aujourd'hui quand on en a 3 on est vraiment contents. Pour assurer la sécurité publique on veut des effectifs et des moyens.

Réécoutez ici l'interview de Frédéric Desguerre

Choix de la station

À venir dansDanssecondess